Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La fermeture de l'usine de Cagny : "Un comportement de salopards" dénonce Hervé Morin

jeudi 14 mars 2019 à 18:20 Par Francis Gaugain, France Bleu et France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Hervé Morin, dans une interview à France Bleu Normandie, a dénoncé ce jeudi "le comportement de salopards" des dirigeants allemands du groupe Südzucker. L'industriel a annoncé le 14 mars 2019 la fermeture de deux de ses quatre sucreries françaises entrainant la suppression de 130 emplois.

Hervé Morin dénonce sur France BLEU  le comportement scandaleux des dirigeants du groupe sucrier Südzucker
Hervé Morin dénonce sur France BLEU le comportement scandaleux des dirigeants du groupe sucrier Südzucker © Radio France - - France Bleu -

Caen, France

Dans une interview donnée ce jeudi 14 mars 2019 à France Bleu Normandie, Hervé Morin, le président centriste de la région Normandie s'est montré particulièrement sévère à l'égard des dirigeants du groupe Südzucker. L'industriel allemand avait annoncé le 14 février dernier la fermeture de deux de ses quatre sucreries en France en 2020. Il s'agit des usines de Cagny dans le Calvados, Eppeville dans la Somme et Marseille dans les Bouches-du-Rhône. Cette  restructuration entraînerait  la disparition de 130 emplois directs et de plusieurs centaines d'autres emplois induits. Pour Hervé Morin :

Le schéma que nous proposent les dirigeants allemands est un scandale ! C'est un comportement de salopards de faire porter la restructuration du groupe sur les usines françaises"

Comme le siège est en Allemagne "c'est la France qui trinque" poursuit Hervé Morin. "On peut comprendre que le groupe ayant des difficultés se restructure mais ce qui n'est pas supportable c'est qu'il ne propose aucune solution pour les sites industriels". Le président de la région normande ne demande pas à Saint-Louis Sucre (groupe Südzucker) de reconvertir ces sites mais de les céder pour que les régions concernées puissent porter cette reconversion. "Il y a un avenir pour ces usines en reprenant la main, sauf que les Allemands nous en empêchent" déplore Hervé Morin.

Ils maintiennent quelques salariés pour contourner la loi et pour nous empêcher de reprendre une activité sur ces sites. c'est absolument insupportable !"

"On leur a dit notre façon de penser avec des mots qui n'étaient pas tendre" a conclu Hervé Morin.

Hervé Morin à propos de la fermeture des sucreries du groupe Südzucker