Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La figure des gilets jaunes, Jacline Mouraud, a lancé "les Émergents" depuis Orléans

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Orléans, France Bleu Armorique, France Bleu

Elle est connue pour être l'une de ceux qui ont initié le mouvement des gilets jaunes. Jacline Mouraud se lance en politique et crée son parti "les Émergents" depuis Orléans ce dimanche soir.

Jacline Mouraud entourée de trois de ses membres fondateurs.
Jacline Mouraud entourée de trois de ses membres fondateurs. © Radio France - Cyrille Ardaud

Orléans, France

Tourner la page, et avancer. C'était le mot d'ordre de Jacline Mouraud, l'une des figures de proue des gilets jaunes. Cette bretonne, connue pour avoir interpellé Emmanuel Macron et dénoncé le prix de l'essence dans une vidéo sur Facebook, a lancé son parti politique les "Émergents" depuis Orléans, ce dimanche soir. 

Aucun membre Loirétain pour le moment

Elle a affirmé au micro de France Bleu Orléans être entourée de douze personnes, mais à ses côtés ce dimanche soir, ils n'étaient que cinq. Par ailleurs, deux d'entre eux ne souhaitent donner ni leur nom, ni montrer leur visage : étonnant tout de même pour des militants qui veulent s'investir dans la création d'un parti politique. Aucun n'est originaire de la région Centre Val de Loire, mais plutôt de la Creuse, du Morbihan ou encore de Paris.

"On s'adresse à tout le monde."

L'idée de créer son parti remonte à quelques semaines, "entre Noël et le jour de l'an" précise Jacline Mouraud, à la suite, dit-elle, de très nombreux messages lui demandant de le faire. À présent, elle espère faire cesser les manifestations et veut rassembler. D'ailleurs, personne ne portait le fameux gilet jaune lors de la présentation. C'est certes symbolique, mais c'est un détail qui a son importance : "C'est un parti qui ne s'adresse pas qu'aux gilets jaunes. On s'adresse à tout le monde. On s'adresse aussi à tous les commerçants qui n'en peuvent plus, à tous ceux qui ont perdu leur travail à cause du mouvement."

Ouvrir le dialogue avec Emmanuel Macron

La présidente des "Émergents" a longuement affirmé sa volonté de rassembler. Elle dit être ni de droite, ni de gauche, raconte que des électeurs de la France Insoumise, du Rassemblement National, d'En Marche veulent rejoindre ses rangs. Elle a aussi détaillé ses principales propositions : baisser la TVA sur les produits de première nécessité, et l'augmenter sur les produits de luxe. Elle réclame plus de personnel dans les Ehpad et veut sanctuariser les retraites. Elle se dit écologiste et enfin, veut dialoguer avec Emmanuel Macron : "Nous ne souhaitons pas sa démission parce qu'on ne voit pas par qui on pourrait le remplacer. Aujourd'hui personne ne peut le remplacer. Il vaut mieux manager avec lui que tout foutre en l'air. Maintenant il faut qu'à l'issue du grand débat, il prenne des mesures concrètes."

"Peut-être que je dérange. Ça ne me fait pas peur."

L'une des difficultés qui attend ce nouveau parti, c'est la défiance. Jacline Mouraud est une figure très controversée, particulièrement au sein des gilets jaunes : "Ça veut dire qu'au moins j'apporte quelque chose, peut-être que je dérange. Ça ne me fait pas peur."

Après les annonces il va falloir se mettre au travail. Les "Émergents"ont notamment prévu d'organiser des réunions un peu partout en France, dans le cadre du grand débat national.