Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La France insoumise se lance dans la course aux municipales dans la métropole de Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde

Après le Rassemblement national ou Europe Écologie Les Verts, c'est le tour de la France insoumise de présenter une esquisse de son projet pour les municipales de l'an prochain, dans la métropole bordelaise. Le parti ambitionne d'être présent dans une vingtaine des 28 communes de la métropole.

Loïc Prud'homme, député de la 3e circonscription de la Gironde, ne se voit pas en tête de liste des Insoumis pour les municipales à Bordeaux
Loïc Prud'homme, député de la 3e circonscription de la Gironde, ne se voit pas en tête de liste des Insoumis pour les municipales à Bordeaux © Radio France - Marie Rouarch

Ces derniers jours, le Rassemblement national, Europe Écologie Les Verts ont commencé à se positionner dans la course aux municipales en Gironde. C'est au tour de La France insoumise de poser les bases de son projet pour le prochain scrutin, dans la métropole de Bordeaux.

Le parti espère pourvoir constituer une liste dans une vingtaine des 28 communes que compte la métropole bordelaise. "Il faut être réaliste", fait remarquer le député girondin de la France insoumise, Loïc Prud'homme : le parti n'a pas la force de frappe militante nécessaire pour former une liste dans les 28 communes de la Métropole. Il va donc logiquement se baser d'abord sur les villes où l'électorat insoumis est le plus fort : à Bègles par exemple, mais aussi dans des communes de la rive droite, Cenon, Floirac, ou Lormont. 

L'objectif a minima c'est d'avoir un groupe à la Métropole autour de ces idées de justice sociale, des propositions aux antipodes de la politique actuelle - Loïc Prud'homme

La France insoumise devrait aussi faire le pari aussi d'autres villes moins ancrées à gauche ou en tout cas, aux penchants socialistes ou écologistes en espérant rassembler les électeurs autour du projet insoumis : un projet axé sur la justice sociale, le "droit à la ville" pour tous, contre l'exclusion de la métropole des populations les plus pauvres, les transports gratuits, l'environnement aussi. Un projet métropolitain enfin, car l'objectif de la France insoumise, c'est d'avoir suffisamment d'élus pour former un groupe à la Métropole. Et ainsi, dit Loïc Prud'homme formuler des propositions "aux antipodes" de la politique actuelle.

Qui pour porter ces listes insoumises ?

La France insoumise se concentre pour l'instant sur son projet politique, le temps des candidats, lui, viendra à l'automne explique Loïc Prud'homme. "Ce n'est pas notre priorité à l'heure actuelle", dit-il. Pour autant, il ne se voit pas forcément en tête de pont de la campagne, candidat des Insoumis à Bordeaux : "Un député, ce n'est pas nécessairement la personne la plus indiquée. Dans l'idéal, je pense qu'une femme jeune si possible, serait toute indiquée pour faire que la ville de Bordeaux porte un projet alternatif, ce serait vraiment un signe très fort"

Il poursuit : "Si on avait une 'Manon Aubry bis' à Bordeaux, qu'elle soit de la France insoumise ou une lanceuse d'alerte ou une militante associative, pourquoi pas. En tout cas, ce n'est pas le sujet aujourd'hui, c'est le projet politique et comment on le porte sur la Métropole".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess