Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Les mots des candidats : France pour Le Pen, euros pour Fillon, chantier pour Macron, humain pour Mélenchon et Hamon

mercredi 19 avril 2017 à 11:44 - Mis à jour le mercredi 19 avril 2017 à 12:11 Par Marion Streicher, France Bleu Besançon

A quatre jours du premier tour de la présidentielle, une linguiste de l'université de Franche Comté, Marion Bendinelli, analyse le discours des politiques et la façon dont les programmes sont écrits. Avec des différences notables de vocabulaire selon les candidats.

Quand une linguiste bisontine analyse les lexiques des candidats
Quand une linguiste bisontine analyse les lexiques des candidats © Maxppp - /

Besançon, France

Pour analyser et décortiquer les programmes et les discours des onze candidats à la présidentielle, Marion Bendinelli utilise un logiciel qui repère les mots les plus utilisés, les préférences lexicales, les catégories grammaticales. S'en dégagent des grands thèmes et un vocabulaire très différents selon les candidats. L'objectif à terme pour cette linguiste de l'université de Franche Comté est de créer un observatoire de la campagne.

Les mots favoris des candidats à la présidentielle

  • Jean Luc Mélenchon est plutôt centré sur l'humain, la coopération le co-développement, la rupture, il parle d'"abolir l'existant". Ecologique et ONU sont les mots les plus utilisés dans son programme.
  • Emmanuel Macron a une position surprenante : très peu d'idéologie dans ses mots préférés, mais des mots centrés sur le mouvement, le chantier, la nouveauté. Marche, changer, chantier et confiance sont les mots qui reviennent le plus souvent chez lui.
  • Francois Fillon est centré sur l'économie avec des termes comme millions, milliards, compétitivité et euros qui reviennent très souvent.
  • Marine Le Pen a un discours assez classique centré sur la France, mais avec des mots qui sont plutôt des marqueurs de gauche, comme la lutte et la liberté.
  • Benoit Hamon affiche logiquement des marqueurs de gauche centrés sur l'humanisme, la démocratie, et l'Europe. Désirable et protection sont les deux mots qui reviennent le plus souvent dans son programme.
  • Nathalie Arthaud, sans surprise, use et abuse des mots travailleurs et capitaliste.
  • Philippe Poutou, dans la même veine, emploie régulièrement dans son programme les mots travailleurs et patrons.
  • Jacques Cheminade utilise souvent le mot devoir.
  • Jean Lassalle, de façon très surprenante, utilise très souvent les mots fête et enseignant dans son programme.

Pour des raisons techniques, les programmes de Nicolas Dupont-Aignan et Francois Asselineau n'ont pas pu être analysés par Marion Bendinelli.