Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La gauche sarthoise unie pour les départementales, mais sans le PS

-
Par , France Bleu Maine

Des écolos aux communistes, en passant par les insoumis, sept formations politiques de gauche annoncent faire cause commune, en Sarthe, pour les élections départementales du mois de juin. Cette union présentera des candidats et un programme communs dans une quinzaine de cantons minimum.

Les représentants des sept formations politiques unies en vue des départementales
Les représentants des sept formations politiques unies en vue des départementales © Radio France - Ruddy Guilmin

Pour le symbole, ils avaient donné rendez-vous devant l'abbaye de l'Epau, au Mans, là où se déroulent les assemblées du conseil départemental. Ce lundi, les représentants de sept partis et mouvements politiques de gauche ont annoncé qu'ils feraient campagne commune, en Sarthe, pour les élections départementales des 20 et 27 juin. Europe Ecologie Les Verts, La France insoumise, le Parti de gauche, le Parti communiste français, Génération.s, le groupe citoyen écologiste et solidaire (CES) et le Parti pirate seront donc "Unis pour une Sarthe citoyenne, solidaire et écologiste". 

"Nous nous présentons contre la droite et l'extrême droite, afin de faire basculer à gauche ce département tenu depuis trop longtemps par la droite, expliquent-ils de concert, et parce que les gens en ont marre que l'on pointe sans arrêt nos différences. Aujourd'hui, ils veulent une gauche unie." Depuis la fin de l'année dernière, des négociations ont eu lieu pour tenter d'établir un projet commun et de monter des binômes de candidats. Elles ont fini par aboutir, sauf pour le Parti Socialiste, qui a quitté le navire en cours de route. "Il n'a pas été possible de trouver un accord", se contentent de dire les différentes forces politiques.

D'accord sur tout en ce qui concerne le département

Pour les autres, cela a finalement été assez simple. D'abord parce que l'envie était là. Mais aussi parce que "nos convergences sont plus importantes que nos différences", insistent les représentants de ces sept partis. Notamment sur ce qui relève des compétences du département : le social, la dépendance, les routes, les collèges, le sport ou la culture... "Sur tout ça, il n'y a pas une feuille de papier à cigarette entre nous", indique Isabelle Sévère d'Europe Ecologie. "Nous sommes d'accord à 98 %", confirme Olivier Ruchaud, du  CES, le mouvement né de la candidature de Marietta Karamanli à la mairie du Mans.

Parmi les premières idées avancées par cette gauche unifiée : un projet de RSA jeunes à destination des moins de 25 ans, la volonté de rompre avec la politique du "tout voiture"  ou encore l'objectif de cuisiner dans les collèges aves 80 % de produits bios et locaux.

Présents dans au moins une quinzaine de cantons

Reste maintenant à trouver assez de binômes candidats. Pour le moment, l'union se dit en mesure d'en présenter au moins dans une quinzaine de cantons sur vingt-et-un. Mais elle lance un appel à tous ceux qui voudraient encore la rejoindre. La porte reste ouverte, y compris au PS, qui doit présenter sa stratégie vendredi pour ces départementales. Le dépôt des candidature est ouvert jusqu'au 5 mai.

Départementales 2021 : la liste complète des binômes candidats en Sarthe

Choix de la station

À venir dansDanssecondess