Politique

La gauche se retire de la "conférence régionale" créée par Christian Estrosi en PACA

Par Emilie Briffod, France Bleu Provence et France Bleu Vaucluse lundi 30 janvier 2017 à 15:24 Mis à jour le lundi 30 janvier 2017 à 15:51

Christophe Castaner, député maire de Forcalquier.
Christophe Castaner, député maire de Forcalquier. © Radio France

Le groupe Union de la gauche ne participera pas à la "conférence régionale consultative de la région PACA". Le groupe proteste contre "les 6 minutes de temps de parole" accordées par le président de la région lors de la prochaine session de cette instance.

C'est une instance qui avait été créée par Christian Estrosi, président Les Républicains de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, entre les deux tours des régionales de décembre 2015, pour permettre aux partis non représentés à l'assemblée de s'exprimer.

Le groupe Union de la gauche présidé par le député maire de Forcalquier Christophe Castaner annonce qu'il se retire de cette "conférence régionale consultative de la région PACA" .

"Six minutes de temps de parole" (Christophe Castaner)

"Deux minutes sur le thème des transports, deux minutes sur l'économie, deux minutes pour une seule question diverse. Il nous est donc accordé six minutes de temps de parole en tout lors de la conférence régionale qui se réunira la semaine prochaine pour la seconde fois en 14 mois", déplore le député socialiste et tête de liste aux régionales de 2015 Christophe Castaner, président du groupe Union de la gauche de la conférence régionale, dans un communiqué.

"Dans l'attente nous ne participerons pas à ce simulacre et j'attends de Christian Estrosi un engagement clair sur sa volonté de faire ou non vivre cette instance", poursuit Christophe Castaner.

"Monsieur Castaner exige des choses qu'il a déjà." (Christian Estrosi)

La réponse de Christian Estrosi n'a pas tardé. "Monsieur Castaner exige des choses qu'il a déjà puisque l’ensemble des membres de la conférence régionale consultative reçoit également toutes les délibérations présentées en assemblée plénière en même temps que les conseillers régionaux" indique le président LR de la région PACA.

Christian Estrosi, qui se dit "étonné" par cette "réaction épidermique", ajoute qu'il a "par ailleurs proposé sans même attendre la demande de Monsieur Castaner d'augmenter le temps de parole de son groupe le jeudi 2 février à 14h".