Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Alain Gest et Brigitte Fouré toujours sur le même ticket pour les municipales à Amiens

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Picardie

Invité de France Bleu Picardie ce mercredi, Alain Gest, le président d'Amiens Métropole s'est exprimé pour la première fois sur la tribune de soutien de Brigitte Fouré, le maire d'Amiens à Emmanuel Macron. "Cela ne me dérange pas du tout" dit-il, étonné que certains parlent d'opportunisme.

Alain Gest, président d'Amiens Métropole
Alain Gest, président d'Amiens Métropole © Radio France - François Sauvestre

Amiens, France

Invité de France Bleu Picardie ce mercredi matin, le président d'Amiens Métropole s'est  exprimé pour la première fois sur la tribune, signée ce week end par Brigitte Fouré et 71 autres maires de France pour soutenir la politique d'Emmanuel Macron. "Cela ne me dérange pas du tout et je suis étonné que certains soient surpris, c'est sa sensibilité depuis longtemps, elle est centriste", détaille Alain Gest.

Le soutien de Brigitte Fouré à Emmanuel Macron ? Cela ne me dérange pas du tout!

Alain Gest répond à ceux qui ont taxé le maire d'Amiens d'opportunisme. "Certains le sont depuis 2017", lance t-il en visant notamment les deux députés La République en Marche de la Somme, Barbara Pompili et Jean-Claude Leclabart qui ont rejoint le mouvement du Président de la République il y a deux ans.

Le même ticket

Brigitte Fouré et Alain Gest seront à nouveau candidats sur le même "ticket" aux prochaines municipales. "Chacun fait selon ses convictions", rappelle le président de la métropole pour qui "l'essentiel c'est le projet, et on est pas obligés d'être d'accord sur tout tout le temps".