Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La Haute-Vienne attend toujours que l'Etat assume plus largement les aides sociales

mercredi 7 novembre 2018 à 11:28 Par Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin

Le président du conseil départemental de la Haute-Vienne participe au congrès des départements de France cette semaine. Jean-Claude Leblois espère que le ministre des collectivités va les entendre sur leurs problèmes de budget.

Jean-Claude Leblois compte interpeller le ministre Sébastien Lecornu sur la question des transferts de charges
Jean-Claude Leblois compte interpeller le ministre Sébastien Lecornu sur la question des transferts de charges - © Jean-Christophe Dupuy

Haute-Vienne, France

L'Assemblée des départements de France ouvre son congrès annuel ce mercredi à Rennes. Les présidents des conseils de la Haute-Vienne et de la Corrèze y participent et ne manqueront pas d'évoquer une nouvelle fois le recul de l'Etat dans leurs finances. 

Jean-Claude Leblois, le président de la Haute-Vienne, est d'ailleurs satisfait de pouvoir rencontrer à Rennes le ministre chargé des collectivités territoriales, Sébastien Lecornu, un poste rattaché au grand ministère dédié aux territoires. "Cela fait 18 mois que le gouvernement est en place, et nous n'avions pas d'interlocuteur donc c'était difficile de négocier". 

La moitié des dépenses sociale est compensée par l'Etat...

Invité de France Bleu Limousin à 8h15, Jean-Claude Leblois rappelle le poids des aides sociales (allocation de solidarité, handicap, vieillesse... ) pour les départements. "Nous assumons mais ces dépenses augmentent et ce n'est pas compensé par l'Etat". Loin de là, puisque les 120 millions dépensés en Haute-Vienne sont compensés à 62 millions seulement, note-t-il.

Si l'Etat compensait mieux, "le budget de fonctionnement serait plus facile à boucler !", résume Jean-Claude Leblois, qui déplore de pouvoir de moins en moins investir dans les collèges, les routes ou encore les maisons de retraite.