Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La "lettre d'information" de Philippe Saurel passe mal

-
Par , France Bleu Hérault

Dans une lettre datée du 18 février, le président de la métropole de Montpellier s'adresse aux habitants des communes dont le maire a voté contre le budget métropolitain de 2019. Une initiative peu apprécié par les maires en question.

Le président de la métropole considère cette lettre comme un rappel à l'ordre.
Le président de la métropole considère cette lettre comme un rappel à l'ordre. © Radio France - Louise Thomann

Montpellier, France

Si vous habitez Vendargues, Le Crès, Jacou ou Castelneau-le-Lez, vous avez peut être reçu dans votre boite aux lettres fin-février une lettre d'information, à l'en-tête violet, venant de la métropole de Montpellier. Ce courrier, écrit par le président de la métropole Philippe Saurel, est une réponse au vote du budget fin janvier : neuf communes sur 31 avaient voté contre. Alors il a envoyé aux habitants de ces communes un "lettre d'information" aux allures de recadrage. 

Ce courrier explique aux habitants qu'en votant contre le budget 2019, leurs maires ont en quelque sorte voté contre la ligne 5 du tram, contre la non-augmentation des impôts, ou encore contre la réfection des routes. Ces mesures étaient bien présentes dans le budget, mais les maires se sont exprimés sur l'ensemble du projet, pas sur ces mesures une par une. 

Les opposants ont justifié cette décision : certains critiquent le projet de nouveau stade de football qu'ils disent ne pas avoir discuté, d'autres n'apprécient pas les méthodes de Philippe Saurel, ou sont tout simplement contre la politique de la métropole. Cette lettre est très mal prise par les maires des communes concernées. Certains prennent ça comme une ingérence du président de la métropole sur leur territoire.  

"Je leur dis pouet pouet !"

"Ce n'est pas une attaque, c'est une réponse. Ais-je écrit dans ces courriers un mensonge ? Non." déclare le président de la métropole et maire de Montpellier, qui continue à répondre aux maires. "La ligne 5, je l'ai construite avec les habitants. Donc sur la concertation, "pouet pouet" je leur dis. "Museau" comme disait ma grand mère." Il n'exclut pas d'envoyer de nouvelles lettres si les tensions politiques se poursuivent dans la métropole.

Malgré ces neuf votes contre, le budget 2019 a été adopté : toutes les mesures énumérées par Philippe Saurel dans cette lettre ont été acceptées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu