Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La maire de Guéret : "je travaille avec l'agglo mais pas n'importe comment et pas avec n'importe qui"

-
Par , , France Bleu Creuse

Rien ne va plus entre la maire de Guéret et le président du Grand Guéret ! Marie-Françoise Fournier explique ne plus avoir confiance en Eric Corréia. Elle va demander aux élus lors du prochain conseil communautaire un vote à bulletin secret sur la confiance accordée au président du Grand Guéret.

Marie-Françoise Fournier, maire de Guéret
Marie-Françoise Fournier, maire de Guéret © Radio France

La guerre est déclarée entre la maire de Guéret et l'agglomération du Grand Guéret. Marie-Françoise Fournier refuse l'augmentation des impôts souhaitée par Eric Corréia. Elle explique ne plus lui faire confiance et souhaite un changement à la tête de l'agglomération. Le 31 mars, lors du prochain conseil communautaire, la maire de Guéret va demander aux élus du Grand Guéret de dire à bulletin secret s'ils accordent ou non leur confiance à leur président.

Les comptes de l'agglomération dans le rouge

C'est la proposition d'Eric Corréia d'augmenter les taux d'imposition de 3 ou 4 points qui a mis le feu au poudre. La maire de Guéret reproche au président de l'agglomération de ne pas avoir jouer franc jeu. Il aurait dans un premier temps justifié cette augmentation des impôts pour notamment "anticiper le déficit de fonctionnement du futur centre aqualudique". Marie-Francoise Fournier a refusé de "lever des impôts pour un projet qui n'a toujours pas vu le jour" et dont on ignore "dans combien d'années il le verra". Le président du Grand Guéret a alors changé de version selon la maire de Guéret. Il fallait augmenter les impôts "non plus pour des projets qui ne sont pas sortis de terre mais pour payer un déséquilibre de fonctionnement qui s'élève à 3 600 000 euros".

Un courrier aux maires du Grand Guéret

Avant le prochain conseil communautaire qui doit se réunir le 31 mars, Marie-Françoise Fournier a écrit aux maires des communes du Grand Guéret. Dans son courrier, elle leur explique pourquoi la ville de Guéret ne veut pas de cette augmentation des impôts et pourquoi elle retire sa confiance au président. "On va devoir retravailler l'intégralité du mode de gestion de l'agglo et ça passe pour nous, par le changement de président". Pour autant Marie-Françoise Fournier se défend de rejouer le 3eme tour des municipales, l'élection victorieuse d'Eric Corréia à la tête de l'agglomération. "Je ne veux pas de la présidence de l'agglomération et personne dans mon groupe n'en veut". La maire de Guéret assure être passée à autre chose. Aujourd'hui dit-elle "je travaille avec l'agglo, mais pas n'importe comment et pas avec n'importe qui".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess