Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Johanna Rolland, maire de Nantes, enfarinée sur le marché

samedi 6 octobre 2018 à 13:09 Par Louis de Bergevin, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Johanna Rolland, maire de Nantes était sur le marché de la Petite Hollande ce samedi 6 octobre au matin, pour rencontrer les habitants et échanger avec eux de l'aménagement de cette place de Nantes, lorsqu'elle a été prise à parti par une dizaine de personnes qui lui ont lancé un sac de farine.

La maire de Nantes, Johanna Rolland
La maire de Nantes, Johanna Rolland © Maxppp - Maxppp

Nantes, France

Johanna Rolland rencontrait les habitants sur le marché de la Petite Hollande ce samedi matin pour parler du réaménagement de cette place de Nantes, lorsqu'elle a été interpellée sur un tout autre sujet.

Selon un témoin de la scène, "huit personnes ont hurlé contre les expulsions de migrants. Ils ont reproché à la mairie de leur voler des couvertures avant de lancer de la farine sur le maire."

Johanna Rolland a tout de suite été protégée par ses proches, avant de calmer les témoins de la scène, dont une dame âgée, avec qui elle discutait alors, et qui a reçu de la farine aussi. "On continue, on reste là" a lancé la maire.

Elle a alors poursuivi la rencontre avec les cheveux encore pleins de farine.  Johanna Rolland a porté plainte contre X cet après-midi. 

Le ministre de l'écologie, et ancien député en Loire-Atlantique , François de Rugy a réagi à cette attaque : "Encore et toujours, il faut condamner ces actes dégradants et violents qui montrent le peu d’esprit démocratique de ces militants extrémistes." Il réaffirme son soutien à Johanna Rolland.