Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La maire de Saint-Vincent-de-Tyrosse, Marie Aphatie, est décédée

dimanche 11 mars 2018 à 14:07 - Mis à jour le dimanche 11 mars 2018 à 18:40 Par Fanette Hourt, France Bleu Gascogne et France Bleu Pays Basque

Marie Aphatie, la maire de Saint-Vincent-de-Tyrosse, est morte dimanche 11 mars, des suites d'une maladie.

Marie Aphatie, la maire de Saint-Vincent-de-Tyrosse, et François Mathio, conseiller municipal, en 2014.
Marie Aphatie, la maire de Saint-Vincent-de-Tyrosse, et François Mathio, conseiller municipal, en 2014. © Radio France - Radio France

Saint-Vincent-de-Tyrosse, France

Elle avait annoncé sa démission il y a quelques jours à peine. Marie Aphatie, la maire de Saint-Vincent-de-Tyrosse est décédée, ce dimanche, à l'hôpital, des suites de sa maladie.

Cette maladie n'était un secret pour personne. Elle l'avait d'ailleurs évoquée dans une lettre adressée aux Tyrossais, expliquant : "La vie ne nous épargne pas toujours et nous réserve quelques fois de méchantes surprises, comme le souci de santé qui me touche depuis quelques mois. [...] Je suis aujourd’hui dans une situation médicale difficile, qui ne me permet plus de vivre mon mandat à 1 000%."

"Elle disait toujours ce qu'elle avait envie de dire"

Lorsqu'on évoque le souvenir de Marie Aphatie avec les personnes qui l'ont côtoyée, de près ou de loin, revient systématiquement sa force de caractère : une femme déterminée, entière, chaleureuse et passionnée. Elle ne faisait pas toujours l'unanimité, mais elle était respectée, même par ceux qui ne partageaient pas son avis.

"Elle disait toujours ce qu'elle avait envie de dire, où qu'on soit et à qui que ce soit", raconte l'ancien maire de Dax, Jacques Forté. "Elle _savait sortir du politiquement correct_", explique-t-il, ajoutant qu'elle "avait un sens politique très développé". "C'était sa passion."

Une passionnée de politique

Sa vocation politique l'a animée dès le plus jeune âge. Enfant, elle allait faire campagne avec son père, un militant gaulliste convaincu. Des souvenirs qu'elle évoquait parfois et qui marque son engagement tout au long de sa vie.

Marie Aphatie reste 13 ans à la mairie de Dax, aux côtés de Jacques Forté. Puis elle prend les rennes départementales de son parti, qui s'appelait encore l'UMP à l'époque. Et elle finit par se lancer à l'attaque de la mairie de Tyrosse, qu'elle remporte en 2014, après quasiment 40 années de socialisme. Tyrosse était d'ailleurs sa ville de cœur. Dans sa lettre adressée aux habitants de sa commune, elle le dit : "Tyrosse est gravé au plus profond de moi."

Jacques Forté, ancien maire de Dax, se souvient de Marie Aphatie.

François Mathio, conseiller municipal de Tyrosse, avec qui elle s'était lancée dans la course à la mairie en 2014, parle d'ailleurs d'une "catastophe". "C'est plus qu'une amie que je perds, c'est une grande sœur". Xavier Fortinon, le président du conseil départemental des Landes, salue "une femme politique chaleureuse et déterminée, qui jusqu'au bout aura lutté avec courage contre la maladie". 

Un registre de condoléances est à la disposition du public à la mairie à partir de ce lundi 13h30. Les obsèques seront célébrées vendredi à 10h à l'église de Saint-Vincent-de-Tyrosse.