Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La mairie en appelle à ses habitants pour imaginer le Bourgoin-Jallieu de 2028

mercredi 25 avril 2018 à 11:51 Par Céline Loizeau, France Bleu Isère

La mairie de Bourgoin-Jallieu (Isère) lance une consultation par internet pour "dessiner la ville de demain". Une version papier du questionnaire sera dans les boîtes aux lettres à partir de la semaine prochaine. Date limite pour répondre : le 31 mai. La consultation coûte 80.000 euros.

Pour donner son avis, c'est jusqu'au 31 mai.
Pour donner son avis, c'est jusqu'au 31 mai. © Radio France - Céline Loizeau

Bourgoin-Jallieu, France

Après une étude téléphonique auprès d'environ 400 personnes, fin mars-début avril, confiée à l'institut BVA, c'est cette même société d'études et de conseils qui a rédigé le questionnaire auquel les Berjalliens vont pourvoir répondre jusqu'au 31 mai. Un document – disponible en ligne et en version papier – d'une dizaine de questions pour mieux connaître l'avis des habitants et des habitués de Bourgoin-Jallieu sur la ville. 

"Cette démarche est complémentaire des conseils de quartiers, des tchats en ligne avec le maire", précise Aurélien Leprêtre, conseiller délégué à la participation citoyenne. Pour le maire LR Vincent Chriqui, "on rencontre aussi les Berjalliens sur les manifestations, mais ce sont un peu toujours les mêmes personnes. Là, nous souhaitons avoir un panel plus large." C'est d'ailleurs pour cette raison qu'en plus des Berjalliens, ceux qui ne résident pas à Bourgoin-Jallieu mais qui y viennent souvent pourront s'exprimer. Des formulaires papier seront distribués dans les collèges et les lycées et les agents municipaux, seront aussi consultés.

Réfléchir au Bourgoin-Jallieu de 2028

Il y a des questionq sur l'attachement à la ville, ce qui fait son identité (le rugby, la brioche, Frédéric Dard, etc.). D'autres portent sur le cadre de vie, les déplacements, la vie sociale, la vie quotidienne ou des projets d'équipements structurants.

"C'est le bon moment pour se projeter dans l'avenir. D'abord parce qu'on a passé plus de 3 ans de notre gestion municipale et donc c'est un moment pour faire le point. Nous sommes assez fiers d'avoir réalisé 80-90% de nos engagements municipaux. Mais évidemment ce qu'il faut c'est de savoir ce qu'en pensent les Berjalliens et puis quelles sont leurs attentes aujourd'hui. Précisément, une fois que l'on aura cette vision prospective, comment ils voient la ville, qu'est ce qu'ils souhaitent. Ce sera un outil entre nos mains, mais aussi de tous les autres candidats s'ils le souhaitent", assure le maire.

Car cette consultation se déroule alors qu'on est à deux ans des prochaines élections municipales. Le maire se défend donc de toute initiative dont seule son équipe pourrait tirer profit. Il n'est pas rare à cet instant du mandat que les municipalités procèdent de la sorte.

Une consultation à 80.000 euros qui choque les deux oppositions les plus fortes

Du côté de l'opposition, qui compte 4 groupes, Frédérique Pénavaire pour le Groupe de gauche, le plus représenté avec 4 élus, répond "une consultation pour quoi pas, mais là ça ressemble un peu à un sondage. Et il est regrettable que certaines questions comme l'implantation de la future piscine ne soit pas abordée. Ce qui me choque le plus, c'est le coût de cette consultation alors que de petites sommes ont été refusées par la municipalité à certains projets." 

Le coût est de 80.000 euros et cela interpelle aussi le Groupe André Borne (deux élus). Pour André Borne, "cette consultation, c'est un moyen pour le maire, qui n'est pas souvent là, de prendre le pouls, de se nourrir du quotidien des gens." Mais, il affirme "ne pas vouloir être suspicieux. Je serai attentif au fait que cette consultation soit bien partagée avec les 35 élus du conseil municipal." 

De son côté, la mairie précise que ces 80.000 euros englobent l'enquête téléphonique, la rédaction du questionnaire, la collecte des réponses, mais bien sûr leur analyse. "Le 4 octobre, avec BVA, j'animerai une grande réunion publique et des ateliers thématiques seront organisés", poursuit le maire. Une grande restitution de ce travail aura lieu lors des vœux en janvier 2019. 

Jusqu'au 31 mai pour répondre et ce de manière anonyme

25.000 exemplaires papier du questionnaire ont été édités. Ils seront distribués la semaine prochaine avec le magazine municipal Nouvelles et des exemplaires seront mis à disposition dans les collèges-lycées. Une enveloppe T, avec envoi gratuit, est fournie pour retourner le questionnaire. Il y a aussi le questionnaire en ligne, d'ores et déjà disponible La mairie espère avoir 1.500 retours. Eléments importants: vous avez jusqu'au 31 mai pour répondre à ce questionnaire et ça se fait de manière anonyme.