Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La méthode du grand débat national à Carpentras

-
Par , France Bleu Vaucluse

La secrétaire d'Etat vauclusienne Brune Poirson a présenté la méthode du gouvernement pour le grand débat national. Les associations qui ont discuté avec la ministre espèrent du concret et que toutes les paroles soient entendus, même celles de ceux qui ne sont pas gilets jaunes

La secrétaire d'Etat est venue présenter la méthode du débat national dans un quartier de Carpentras
La secrétaire d'Etat est venue présenter la méthode du débat national dans un quartier de Carpentras © Radio France - Philippe Paupert

Brune Poirson a quasiment lancé le grand débat national lundi à Carpentras. La secrétaire d'Etat à la transition écologique était dans la circonscription qui l'a élue députée. Brune Poirson a rencontré les associations du centre social Villemarie et l'association Rhezo qui oeuvre auprès des personnes en difficulté. Le président de la République réunit mardi les ministres impliqués dans ce grand débat national sur l’élaboration des politiques publiques. Brune Poirson était à Carpentras au centre social Villemarie pour parler de méthode.

S’asseoir à la table pour discuter de ce qui ne va pas

Entourée du député LREM, du préfet et du sous préfet,  Brune Poirson s'est assise à la table des responsables du centre social pour confier "venir à Carpentras pas pour monopoliser la parole mais pour vous parler de la grande concertation nationale. L'idée est  de prendre en compte vos remarques". Brune Poirson veut "mobiliser les associations, les élus et tous les citoyens pour discuter de ce qui va et de ce qui ne va pas".  Brune Poirson a écarté la presse de la réunion avec les associations mais elle explique qu'elle veut "faire évoluer la méthode pour que les citoyens français aient ce qu'ils attendent de leurs dirigeants politiques et de leurs institutions".

Ne pas faire un débat pour un débat : il faut du concret à la fin.

La directrice du centre social Isabelle Faure espère que la méthode du gouvernement ne sera "pas de la poudre aux yeux". Elle demande "que ça ne soit pas juste un débat pour un débat de plus sans chose concrète à la fin". Patricia Realhia, la directrice de la crèche Les Petits Mousses a parlé à la secrétaire d'Etat de ceux qui ne sont pas forcément "gilets jaunes" dans ce quartier populaire : "j'ai vu l'augmentation de la paupérisation des familles. La secrétaire d'Etat m'a demandé à quel niveau? Je lui ai répondu au niveau du pouvoir d'achat. J'espère que ce débat touchera tout ceux qu'on entend pas, même ceux qui ne sont pas gilets jaunes".

La secrétaire d'Etat les a rencontré ces gilets jaunes à Carpentras. La permanence du député La République En Marche y a été muré à deux reprises.

La secrétaire d'Etat Brune Poirson discute avec les associations du centre Villemarie à Carpentras
La secrétaire d'Etat Brune Poirson discute avec les associations du centre Villemarie à Carpentras © Radio France - Philippe Paupert
Choix de la station

À venir dansDanssecondess