Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La permanence de la députée LREM Alexandra Louis vandalisée à Marseille

-
Par , France Bleu Provence

La permanence de la députée La République en Marche de la 3e circonscription des Bouches-du-Rhône, Alexandra Louis, a été dégradée le week-end dernier à Marseille. Des slogans anti-CETA (accord commercial entre l'UE et le Canada) ont été tagués sur les murs et la boîte aux lettres a été forcée.

Des tags anti-CETA sur les murs de l'immeuble qui abrite la permanence d'Alexandra Louis
Des tags anti-CETA sur les murs de l'immeuble qui abrite la permanence d'Alexandra Louis - Alexandra Louis

Marseille, France

La permanence parlementaire d'Alexandra Louis, députée LREM de la troisième circonscription des Bouches-du-Rhône, située dans le 13e arrondissement de Marseille, a été dégradée le week-end dernier. Dans un communiqué, la députée a dénoncé des actes "lâches", a condamné les actes de violence et a annoncé avoir déposé plainte. 

"Je peux parfaitement comprendre que certaines de mes décisions, votes et même que certains de mes combats, notamment contre le mal-logement, puissent déranger certains."

"Celles et ceux qui ont commis ces actes s’en sont pris non pas simplement à moi en tant que députée mais bien plus à ce lieu et à ce qu’il représente : un havre de débat, a déclaré Alexandra Louis. J’ai bien entendu déposé plainte et cette permanence restera ce qu’elle a toujours été. N’en déplaise à celles et ceux qui abîment notre démocratie, tout en bénéficiant de ses avantages."      
      

La boîte aux lettres de la permanence forcée - Aucun(e)
La boîte aux lettres de la permanence forcée - Alexandra Louis
Choix de la station

France Bleu