Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La piscine du plateau Est de Rouen va bien voir le jour

lundi 25 juin 2018 à 17:34 Par Sixtine Lys, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Après 40 ans d'attente et de délibérations, il y aura bien une piscine sur le plateau Est de Rouen. Huit communes du plateau ont trouvé le montage financier et juridique viable pour leurs 27 000 habitants, privés de piscines depuis la fermeture de celle de de Bonsecours il y a 10 ans.

Les maires des huit communes ont trouvé une entente.
Les maires des huit communes ont trouvé une entente. © Radio France - Sixtine Lys

Belbeuf, France

Amfreville-la-Mivoie, Belbeuf, Boos, Franqueville-Saint-Pierre, Mesnil-Esnard, Mesnil-Raoul, Montmain et Ymare : huit communes dans l'incapacité de remplir leurs obligations auprès de leurs écoliers. En effet, le plateau Est de Rouen attend depuis plus de quarante ans une piscine. Et c'est d'autant plus urgent depuis la fermeture de la piscine de Bonsecours il y a dix ans. 

C'était devenu le serpent de mer"

"Je suis élu depuis 35 ans, j'ai toujours entendu parler du projet de piscine sur le plateau Est", confie Philippe Leroy, maire de Franqueville-Saint-Pierre. "C'était devenu le serpent de mer. Depuis le temps qu'on en parle, les gens n'y croyaient plus. C'est un peu notre contournement Est."

Montage juridique et financier

Il a fallu un montage complexe, car certaines aides étaient incompatibles. C'est la dérogation de la préfète de Seine-Maritime Fabienne Buccio obtenue le 21 juin qui a permis de débloquer la situation. 

Le lieu retenu est un terrain à Belbeuf à côté d'un complexe sportif et du lycée Galilée.  - Aucun(e)
Le lieu retenu est un terrain à Belbeuf à côté d'un complexe sportif et du lycée Galilée. -

Dans l'équipement aquatique il y aura trois bassins :  un sportif, un pour l'apprentissage et le loisir, et un pour la petit enfance. Il y aura également sauna, hammam, jacuzzi, et un espace de remise en forme pour les activités fitness. 

Financement

Le coût global est de 12 millions d'euros,  dont 6 millions de subventions de la part de la métropole, du département, de la région, de l'état et des Fonds national pour le développement du sport. Le reste viendra des budgets ou des impôts des communes, un coût total de 18€ par an et par habitant.  

Il reste encore de nombreuses étapes, avant de piquer une tête,  mais le premier coup de pioche sera au plus tard le 31 décembre 2019, car c'est la condition pour avoir toutes les subventions.