Politique

"La place de Nicolas Sarkozy n'est probablement pas à la tête de l'UMP" : Sylvain Berrios invité politique de FB107.1

France Bleu Paris Région mardi 24 juin 2014 à 18:07 Mis à jour le jeudi 26 juin 2014 à 11:00

Sylvain Berrios député Val-de-Marne

Sylvain Berrios député UMP du Val-de-Marne et maire de Saint-Maur-des-Fossés était l’invité politique de France Bleu 107.1 ce mercredi à 08h30. Il répond aux questions de Noé da Silva sur l'affaire Bygmalion qui secoue sa commune.

Ecoutez l'intégralité de l'interview de Sylvain Berrios

INVITEPOLITIQUE

Verbatim

Bygmalion et Saint-Maur

"Un contrat qui portait sur un peu moins de 500 mille euros et sur ces 500 mille euros il y en a 250 mille dont on ne sait pas expliquer la destination"."C'est un contrat qui a été passé en fin 2008 et reconduit jusqu'en 2013, je l'ai suspendu lorsque j'ai été élu maire de Saint-Maur, c'est un contrat qui accompagnait la ville dans tous les documents d'édition"."On ne sait pas où est passé cet argent, à quoi il a servi, ni à qui il a servi". "Je n'ai pas eu mon prédécesseur au téléphone depuis l'éléction et pas sur ce sujet, mais quand on l'a interrogé dans le cadre du conseil municipal en 2013, il avait refusé de répondre".Le groupe UMP à l'Assemblée Nationale "Le seul qui a rendu de l'argent en toute transparence quand il a quitté le groupe, c'est monsieur Debré".Nicolas Sarkozy "Il y a donc malgré tout un malaise sur l'idée de devoir recommencer toujours avec les mêmes". "La place de Nicolas Sarkozy n'est probablement pas à la tête de l'UMP"."A un moment ou un autre, il devra s'exprimer sur la campagne présidentielle et sur les fonds et d'ailleurs il y a un silence assourdissant. Ou Bygmalion a, d'une façon ou d'une autre, avec l'UMP, financé la campagne de Nicolas Sarkozy et alors il faut que la lumière soit faite, ou ce n'est pas le cas et il faut le dire tout de suite. On ne peut pas laisser longtemps un silence assourdissant qui accrédite toutes les rumeurs les plus folles".

La politique de la ville choisit le quartier "Créteil-St Maur" "Un quartier qui a été oublié pendant plus de trente ans"."Ce quartier là, nous allons le réhabiliter pour rééquilibrer accession sociale et  logement social".