Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La polémique enfle à l’UMP de Corse avant les territoriales

-
Par France Bleu RCFM

Qui va conduire la liste UMP aux élections territoriales des 6 et 13 décembre 2015 ? Ce sera aux militants des fédérations de Corse de le dire. Mardi 13 mai, la commission d'investiture du mouvement n'a pas choisi, pour la tête de liste, entre José Rossi et Camille de Rocca Serra.

image par défaut

La commission nationale d’investiture (CNI) de l’UMP  propose que José Rossi  préside le futur Conseil exécutif et Camille de Rocca Serra préside l'Assemblée de Corse, en cas de victoire de cette liste.  Il y aura donc une sorte de primaire au sein des fédérations, afin que les militants choisissent. Mais Camille de Rocca Serra, le député de Corse du Sud ne l'entend pas ainsi, il considère que l'on a changé les règles du jeu et qu'un vote qui lui était favorable a été bloqué par Nicolas Sarkozy. 

Camille de Rocca Serra, Assemblée de Corse
Camille de Rocca Serra, Assemblée de Corse © Radio France

« J’attends qu’on me précise les règles du jeu parce qu’elles changent tous les jours. Il faudrait un peu plus de discipline, de cohérence, et surtout ne pas faire en sorte qu’il y ait un fossé entre les électrices, les électeurs, parce que ce sont eux qui auront le dernier mot, et les militants. Déjà, je sais qu’il y a un fossé avec notre exécutif national  ; Et bon nombre de membres de la CNI sont désabusés. Mon ami Nicolas Sarkozy a pris une initiative qui n’est pas de nature à apaiser les chose s, et en même temps, qui n’a pas respecté le rôle de la CNI.  »

12h camille de rocca serra

José Rossi
José Rossi © Radio France

 José Rossi, ancien ministre du gouvernement Balladur, ancien président de l’Assemblée de Corse de 1998 à 2004, considère, lui, que les militants auront à choisir entre deux hommes, tout le reste ayant été tranché par Paris.

8h00 - UMP José Rossi

Quant à Marcel Francisci, président de la fédération UMP de Corse du Sud, il estime que la plupart des représentants du mouvement soutiennent José Rossi, mis à part la présidente de la fédération de Haute Corse. « Nous pensons, je parle des représentants corses de l’UMP,  qu’aujourd’hui Camille n’est pas en capacité de mener cette liste à la victoire , que la personne la mieux placée pour cela est José Rossi, en revanche Camille est nécessaire sur cette liste, à la 3ème place qui n’est pas une mauvaise place. » 

ump francisci

Déjà le 21 avril 2015, on avait pu comprendre que les deux poids louds de l'UMP dans l'île allaient s'affronter pour le leadership aux élections territoriales

Choix de la station

À venir dansDanssecondess