Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La police municipale de Valence déménage sur les boulevards, juste en face du pôle bus

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Le poste central de la police de Valence se trouve désormais sur les boulevards, devant le pôle bus. 2,6 millions d'euros ont été investis pour ces nouveaux locaux plus grands et mieux adaptés, dont 300.000 euros pour renforcer le dispositif de vidéo-protection.

La police municipale de Valence déménage sur les boulevards
La police municipale de Valence déménage sur les boulevards © Radio France - Sonia Ghobri

Valence, France

Le déménagement est terminé ! Le poste central de la police municipale de Valence se trouve désormais sur les boulevards, en face du pôle bus, la zone la plus fréquentée de Valence. 

La ville, avec l'aide de la région Auvergne-Rhône-Alpes ( 517.000 euros) et du département de la Drôme (304.000 euros), a débourser 715.000 euros pour l'acquisition du bâtiment, puis 1,9 millions d'euros pour les travaux.

Des locaux plus grands et mieux adaptés 

Un bâtiment de 820 mètres carrés étalés sur trois étages, contre 500 mètres carrés pour les anciens locaux. Ils situés rue de la Farnerie, près de la préfecture de la Drôme. Les 75 agents commençaient à être à l'étroit, les effectifs ayant doublé depuis 2014. 

"Les locaux sont configurés différemment, ils sont adaptés à nos besoins", se réjouit Jean-Pierre Bellier, directeur de la police municipale de Valence. En 2012, les policiers municipaux s'étaient installés dans l'ancienne caserne de pompiers de Valence. Le bâtiment n'avait donc pas été pensé pour eux. 

"C'est flambant neuf, c'est important pour la qualité de vie au travail" 

Jean-Pierre Bellier se charge de la visite. On peut encore sentir la peinture fraiche, des cartons doivent encore être déballés.  "Nous n'étions pas malheureux dans nos anciens locaux, ils avaient vécu mais ils restaient fonctionnels. Mais là, c'est flambant neuf, c'est important pour la qualité de vie au travail". La salle de stockage des objets trouvés, l'armurerie, les bureaux, la salle de réunion, la cafétéria  ... tout est plus grand.   

Une salle d'entraînement dans les locaux 

Et grande nouveauté : une salle d'entraînement pour permettre aux policiers municipaux de travailler les gestes techniques professionnels d'intervention (GTPI), comme le menottage. Elle était très attendue explique Jean-Pierre Bellier : "avant nous étions obligés d'utiliser les infrastructures municipales, nous perdions du temps. Il fallait revenir au poste pour s'équiper. Maintenant, nous avons les sanitaires juste à côté. On se change et nous pouvons partir rapidement en intervention."

Tranquilliser la population 

Justement, le maire de Valence Nicolas Daragon souhaite montrer que la police peut agir vite, qu'elle est présente : "les centres-villes sont toujours des lieux plus sensibles. Les commerces, les bars, les discothèques y sont concentrés, il y a donc forcément plus d'événements. _Et à Valence, il faut ajouter la présence particulière du pôle bus, où il y a des dizaines de milliers de passages par jour_"

L'élu tient donc à rassurer la population : "ici ils verront le poste de police, les voitures de police, les policiers municipaux ....  même si parfois je dois dire qu'il s'agit plutôt d'un sentiment d'insécurité plus qu'une réalité parce que finalement nous avons peu de plaintes"

300.000 euros pour une vidéo-protection plus performante 

Par ailleurs, les enjeux ne se trouvent seulement sur le terrain. La municipalité a profité également de ce déménagement pour renforcer le dispositif de vidéo-protection. 300.000 euros ont été investis.  

Roger Lopez, le responsable du centre de protection urbaine poursuit la visite au troisième étage du poste central de la police municipal. Là, où se trouve la salle de visionnage. Des agents y travaillent 24h/24, 7j/7. 

La ville de Valence renforce son dispositif de vidéo-protection (à gauche Nicolas Daragon, son maire) - Radio France
La ville de Valence renforce son dispositif de vidéo-protection (à gauche Nicolas Daragon, son maire) © Radio France - Sonia Ghobri

"Tout a été pensé pour facilité notre travail. La pièce est mieux agencée. La distance entre les opérateurs et les écrans est optimale. Et ils sont au centre du mur d'images, avec un panorama. Ce qui permet d'avoir une surveillance plus complète", explique-t-il face à ce mur d'écrans.

De huit à quatorze écrans 

Face à eux les agents n'ont plus huit téléviseurs mais quatorze. Des écrans divisés par quatre, voire six. "Cela veut dire que l'on peut visionner simultanément 56 caméras contre 32 auparavant, Soit un tiers de nos caméras", précise Nicolas Daragon. 158 caméras de vidéo-protection sont installées à Valence et 26 à Bourg-lès-Valence. 

"la qualité des images est bien meilleure"

Et le matériel a été remplacé et modernisé. Le centre de protection urbaine est désormais doté d'écrans de 55 pouces au lieu de 49 pouces, et cela change beaucoup de choses selon Roger Lopez son responsable : "la qualité des images est bien meilleure. C'est beaucoup _plus intéressant notamment pour l'identification des individus et des véhicules_"

Depuis le début de l'année la préfecture de la Drôme a constaté  - à Valence - une baisse de 50 % des vols avec violence avec une arme blanche par rapport à l'année 2018. Et de 10,5 % pour les infractions aux stupéfiants

Inauguration ouverte au public le 17 septembre

L'inauguration du nouveau poste de la police municipale aura lieu le 17 septembre. L'horaire reste à préciser. La population est la bienvenue.

Choix de la station

France Bleu