Politique

La politique est parfois une histoire de famille

Par Laurent Grolée, France Bleu Provence lundi 30 janvier 2017 à 17:44

Assemblée nationale
Assemblée nationale © Radio France - maxppp

D'après les chiffres de Médiapart, 10 à 15% des parlementaires emploient un membre de leur cercle familial payé grâce à un "crédit collaborateur".

L'affaire "Pénélope Fillon" relance depuis quelques jours, la question des collaborations "familiales" au parlement. D'après les chiffres de Médiapart, 10 à 15% des parlementaires emploient un membre de leur cercle familial payé grâce à un "crédit collaborateur".

L'Assemblée nationale met à disposition des députés une enveloppe de 9.561 euros pour un maximum de cinq collaborateurs et pas plus de la moitié de l'enveloppe à son conjoint. Enveloppe qui passe à 7.593 euros pour les sénateurs, avec une règle : pas plus du tiers de ce budget s'il s'agit d'un conjoint autrement dit 2.531 euros brut.

Dans l'affaire Penelope Fillon, Le Canard enchaîné précise que celle qui fut la collaboratrice parlementaire de son mari entre 1998 à 2002, puis en 2012, a perçu des sommes allant de 3.900 à 4.600 euros.

Employer son fils, sa femme ou son mari, une pratique totalement légale, mais qui dérange les Français, à tel point que la question d'une reforme est aujourd'hui évoquée.

Quand un élu emploie un membre de sa famille, faut il réformer les conditions d'embauche d'un proche ? Réagissez sur la page Facebook de France Bleu Provence.