Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Les élections européennes 2019

La politique européenne de financement au coeur d'Auvergne-Rhône-Alpes

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

L’Europe, on ne le sait pas assez, intervient chaque jour dans nos vies, et pas seulement en matière de règlements, mais aussi pour cofinancer les projets locaux. Exemples en Auvergne-Rhône-Alpes.

Le parlement européen en session a Bruxelles
Le parlement européen en session a Bruxelles © Radio France - Yves Renaud

Auvergne-Rhône-Alpes, France

Dans 21 jours nous allons voter pour élire nos députés européens. Le 26 mai prochain, nous aurons à choisir ceux qui vont nous représenter à Bruxelles et à Strasbourg  au parlement européen.

Le système des crédits européens est très utile dans toutes les régions de France pour faire avancer des projets. Il se trouve que la région Auvergne-Rhône-Alpes est la plus efficace de toutes les régions françaises pour la consommation de ces subventions européennes.

La palette des financements possibles est très large

Les plus connus ce sont sans doute le FEDER, le fond européen de développement régional et le FSE (fond social européen). À eux deux, ces fonds apportent plus de 765 millions d’euros sur notre territoire Auvergne-Rhône-Alpes, destinés principalement a des actions économiques, sociales ou territoriales : le financement d'une partie de l'école numérique sur le secteur de Saint-Étienne ou la sécurisation des parcours professionnels sur Roanne par exemple. 

Le deuxième type de financement lui aussi est très connu aussi puisqu'il s'agit du  FEDER, le fond européen agricole pour le développement rural, qui mobilise lui 1,260 milliard d'euros ici. Un exemple d’utilisation : le doublement de la ligne de fabrication de steak hachés frais de l’abattoir Deveille de Feurs, pour répondre notamment à la demande de la restauration collective du secteur qui cherche des sources d'approvisionnement local en circuit court, pour un financement de 189.000 euros. Exemple aussi : l’achat d’une machine à vendanger pour la coopérative d’utilisation de matériel en commun d'Ambierle avec un montant plus modeste de 41.000 euros. 

Enfin, dernière grande catégorie de financements, les IEJ (initiative emploi jeune). En Auvergne notamment, ils ont permis avec un peu plus de 4, 5 millions d’euros, de lancer des actions spécifiques pour des formations de demandeurs d’emploi sans qualification.  

Et pour tous ces financements européens qui transitent par le Conseil régional, notre territoire est le plus efficace de toutes les régions françaises pour la consommation de ces crédits européens.

Deux exemples concrets de ces financements

Le nouveau complexe Novaciéries à Saint Chamond  - Radio France
Le nouveau complexe Novaciéries à Saint Chamond © Radio France - Yves Renaud

La rénovation des 45 hectares des anciennes usines Novaciéries de Saint-Chamond. Le FEDER, le fond européen de développement régional, a apporté la somme d'1,5 million d'euros sur le projet. Un financement très important pour le maire de Saint-Chamond. Hervé Reynaud est convaincu de l’efficacité de l'Europe dans ce genre de dossier. 

Herve Reynaud , le maire de Saint Chamond

Une machine à Vendanger de marque Grégoire - Maxppp
Une machine à Vendanger de marque Grégoire © Maxppp - -

Autre exemple, la CUMA. "La vigneronne", coopérative viticole d'utilisation du matériel en commun d'Ambierle, a eu besoin d'une aide pour acheter une machine a vendanger. La première du vignoble de la Côte Roannaise et c'est l’Europe qui est intervenue, avec le FEDER pour permettre cet achat. C'est Jérôme Forest qui avait lancé les démarches et c'est lui qui pilote cet engin aujourd'hui.

Jêrome Forest conducteur de la machine à vendanger de la coopérative "La Vigneronne"

Choix de la station

France Bleu