Politique

La préfète de la Dordogne invitée de France Bleu Périgord pour parler sécurité intérieure et radicalisation

Par Marie-Sylvie Prudhomme, France Bleu Périgord mardi 11 octobre 2016 à 14:54

La préfète de la Dordogne Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc invitée de France Bleu Périgord ce mercredi
La préfète de la Dordogne Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc invitée de France Bleu Périgord ce mercredi © Radio France - Marie-Sylvie Prudhomme

La préfète de la Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc, sera l'invitée de France Bleu Périgord ce mercredi matin. Au menu de l'interview, les journées de la sécurité intérieure, le malaise des policiers et un premier bilan du phénomène de radicalisation en Dordogne.

Anne-Gaêlle Baudouin-Clerc, préfète de la Dordogne, sera l'invitée de France Bleu Périgord ce mercredi à 7h50. La représentante de l'Etat en Dordogne présentera les journées de la sécurité intérieure qui se déroulent du 12 au 15 octobre 2016 partout en France. C''est la 4ème édition de ces rencontres qui ont pour objectif de faire se rencontrer la population et ceux qui assurent leur sécurité. Les policiers, pompiers, gendarmes et la protection civile parleront de leurs métiers au quotidien.

Dés ce mercredi, les policiers nationaux et municipaux seront sur le marché de Périgueux. Les gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière animeront eux aussi ce matin un stage de sensibilisation à la conduite des deux roues avec des jeunes au Palio de Boulazac. Les pompiers eux ouvriront leurs casernes aux écoliers et collégiens pendant trois jours. Enfin la sécurité civile et la croix rouge tiendront des stands dans les galeries commerciales sur les gestes qui sauvent. L'ensemble du programme des manifestations en Dordogne est sur le site de la préfecture de la Dordogne.

De la sécurité au malaise des policiers il n'y a qu'un pas. Des policiers qui même en Dordogne se montrent solidaires de leurs collègues de l'Essonne blessés lors d'une attaque aux coktails Molotov. Ils réclament eux aussi plus de moyens et plus de considération pour faire un métier qu'ils estiment de plus en plus difficile.

Enfin la préfète de la Dordogne s'exprimera sur le bilan du processus de radicalisation en Dordogne. Lors d'un séminaire sur le sujet avec les travailleurs sociaux et les maires du département ce lundi, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc a confirmé que la Dordogne compte 46 individus radicalisés.

Partager sur :