Politique

La question de l'urbanisation pourrait être décisive à Saint-Peray

Par Florence Gotschaux, France Bleu Drôme-Ardèche mercredi 19 mars 2014 à 20:16

La mairie de Saint-Peray en Ardèche, avant le premier tour des municipales 2014
La mairie de Saint-Peray en Ardèche, avant le premier tour des municipales 2014 © Radio France - - Florence Gotschaux

Il n'y aura qu'un tour dans cette commune d'Ardèche, car on n'y compte que deux listes. Deux candidats, mais deux visions bien différentes pour l'avenir de la commune.

Les Saint-Perollais élisent leur maire, ce dimanche. Il n'y a que deux candidats en lice dans cette commune Ardéchoise de 7.500 habitants, située en face de Valence: Valérie Malavieille et Jacques Dubay. Il n'y aura donc qu'un tour... et quoiqu'il arrive, un nouveau maire.

Le maire sortant, Jean-Paul Lasbroas cède la place à sa première adjointe, la conseillère régionale socialiste Valérie Malavieille. Face à elle, donc, le conseiller général du canton de Saint-Peray, Jacques Dubay. Le chef de file de l'opposition de droite au Conseil général est jusque là maire d'Alboussière... mais pour les six prochaines années, c'est le fauteuil de maire de Saint-Peray qu'il vise.

Deux visions différentes sur l'urbanisation à Saint-Peray

Jacques Dubaye veut donner un coup de frein sur les constructions, en révisant notament le plan local d'urbanisme. Valérie Malavieille, elle veut continuer de donner des permis de construire, sur un rythme raisonné. Valérie Malavieille qui rappelle que deux classes ont été fermées dans les écoles de Saint-Peray ces six dernières années.

L'urbanisation à Saint-Peray, fait beaucoup parler dans cette campagne

Les panneaux des deux candidats et leur liste à Saint Péray en Ardèche, le 19 mars 2014.  - Radio France
Les panneaux des deux candidats et leur liste à Saint Péray en Ardèche, le 19 mars 2014. © Radio France
Les zones commerciales ne devraient plus s'étendre

Le conseiller général Jacques Dubaye refuse de nouvelles extensions de zones commerciales à Saint-Peray car il craint pour l'emploi dans le centre-ville. Pas de nouvelles zones commerciales, non plus pour Valérie Malavieille ... mais une zone artisanale dans la plaine, où vont s'installer quinze artisans.

Mais il n'y a pas que des points de désaccords. Les deux candiats veulent aussi installer des cameras de vidéosurveillance dans la ville, et militent tous les deux en faveur d'une troisième pont sur le Rhône, au Nord de Valence, pour désenclaver Saint-Peray.

 

Partager sur :