Politique

La question du jour : faut-il étendre la parité aux autres élections ?

France Bleu Bourgogne lundi 30 mars 2015 à 14:15

Le binôme homme / femme a succédé au candidat unique. Comme à Dijon-4, où sont élus A.Erschens et L.Rochette (droite et centre)
Le binôme homme / femme a succédé au candidat unique. Comme à Dijon-4, où sont élus A.Erschens et L.Rochette (droite et centre) © D.R.

Dimanche, nous avons voté pour des binômes homme-femme. Pour la première fois, la parité est imposée dans les départements. Elles n'étaient que 6 conseillères générales en Côte d'Or sur 43 élus. Depuis dimanche, on compte 23 femmes au Conseil départemental, soit la moitié des sièges.

Seulement 13,8 % des conseillers généraux étaient des femmes … jusqu’à dimanche. Elles représentent désormais 50% des élus départementaux . L’élection d’un binôme, un homme et une femme dans chaque canton, au scrutin majoritaire à deux tours a remplacé le traditionnel scrutin uninominal, qui avait été instauré il y a près de 150 ans. Le nombre de cantons a également été divisé par deux. Pour la première fois, la parité est entièrement respectée dans les départements. Toutefois, rien ne garantit qu'elle le soit lors du "troisième tour", pour l'élection des présidents des conseils départementaux...

Les femmes auparavant sous-représentées

En Côte d’Or, en 2011, lors des dernières élections cantonales, 7 femmes avaient été élues, sur 43 conseillers généraux. Et elles n’étaient plus que 6 à siéger, après la démission d’Anne-Catherine Loisier de son poste de vice-présidente du Conseil général à l’automne dernier pour ne pas cumuler ce mandat avec celui de maire de Saulieu. C’est son suppléant, un homme, Christian Nault, qui lui avait succédé. Elles sont maintenant 23 conseillères départementales en Côte d’Or… autant que de conseillers hommes. La parité est donc à présent strictement établie.

Et au Parlement ?

C’est loin d’être le cas à l’Assemblée nationale : sur les 577 élus, 155 sont des députées. Sur les 5 circonscriptions de la Côte d’Or, une seule est représentée par une femme. Au Sénat, 1 sénateur sur 4 est une sénatrice.

> La question du jour : faut-il étendre la parité aux autres élections ?

> Réagissez sur Facebook, Twitter et au 0380421515 ce mardi à 8h15 sur l’antenne de France Bleu Bourgogne