Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La réaction violente du ministre de l'Agriculture sur le dossier de l'abattage des veaux à la Sobeval

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

Lorsqu'un journaliste a interrogé le ministre de l'agriculture sur les accusations de L214 à l'encontre de l'abattoir de la Sobeval de Boulazac, Didier Guillaume a arraché violemment le micro de notre confrère de l'émission "C'est à vous", mercredi.

Le ministre de l'agriculture, Didier Guillaume, arrache le micro d'un journaliste qui l'interroge sur l'abattoir de la Sobéval
Le ministre de l'agriculture, Didier Guillaume, arrache le micro d'un journaliste qui l'interroge sur l'abattoir de la Sobéval © Radio France - Alexandre Laurent

Au salon de l'Agriculture, un journaliste de l'émission "C'est à vous" interroge le ministre de l'Agriculture, mercredi. Celui-ci n'apprécie pas qu'il évoque son "double langage" dénoncé par L214. Didier Guillaume s'énerve et arrache le micro du journaliste 

Tancrède Bonora, journaliste pour "C à vous" est revenu sur le "double langage" du ministre de l'Agriculture. En effet, après avoir déclaré qu'il ne voyait aucune non-conformité dans la vidéo-choc de L214, des mails internes au ministère de l'Agriculture ont été envoyés à l'association de défense des animaux.

Ces mails évoquaient des non-conformités "indéniables, voire majeures". Le journaliste interroge alors Didier Guillaume sur ses incohérences. Une question qui a énervé le ministre de l'Agriculture qui arrache le micro des mains de Tancrède Bonora. La préfecture de la Dordogne avait déclaré, après avoir visionné la vidéo" qu'il n'y avait aucune irrégularité dans la façon dont les veaux étaient abattus à la Sobeval de Boulazac 

"Je n'ai pas de double langage" dit le ministre

"Je n'ai pas de double langage", dit le ministre. Le journaliste choqué par cette réaction est ensuite rappelé par le ministre qui, visiblement conscient de son dérapage, lui dit : "Venez, non mais je n'ai pas de double langage [...] je ne vous ai pas arraché le micro".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess