Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

"La réforme des retraites est égalitaire et juste", Sacha Houlié, député poitevin LREM

-
Par , France Bleu Poitou

Réforme des retraites, colère des avocats, Ségolène Royal... le député LREM de la Vienne, Sacha Houlié, était l'invité de France Bleu Poitou ce vendredi matin.

Sacha Houlié est député de la deuxième circonscription de la Vienne sous l'étiquette de La République en Marche.
Sacha Houlié est député de la deuxième circonscription de la Vienne sous l'étiquette de La République en Marche. © Radio France - Vincent Hulin

Poitiers, France

Le député poitevin Sacha Houlié était, ce vendredi matin, l'invité de la matinale de France Bleu Poitou.

Poursuite des blocages, retraites aux flambeaux, notamment à Poitiers ce jeudi soir... les opposants à la réforme des retraites affichent leur détermination : qu'est ce que vous leur dites ?

Ce texte sera présenté ce vendredi en conseil des ministres avec une étude d'impact. C'est une étude que tout le monde attend, particulièrement les parlementaires, parce qu'elle démontre certaines choses : cette réforme est égalitaire, juste et elle contribue à favoriser les 40% de nos concitoyens les plus modestes. Elle permet aussi d'harmoniser les droits. 

Selon le rapport rendu en juillet : 10 euros de cotisation valent 1 point, ce point vaut à-peu-près 55 centimes, sauf si il y a des spécificités : un ouvrier du BTP, un policier, des métiers plus pénibles que d'autres... là il peut valoir 56, 57, 58 centimes, etc.

Les débats vont débuter le 17 février à l'assemblée nationale, vous redoutez des dizaines de milliers d'amendements ?

Il ne faut pas redouter les débats, il faut les souhaiter. Par exemple, l'âge pivot - j'étais contre cette disposition - a été supprimé grâce aux débats. Des choses vont évoluer. Ce débat va d'ailleurs commencer en commission- dont je fais partie, dès le 4 février. On va travailler pour que les droits qui sont créés soient encore plus solides qu'ils ne le sont dans le texte initial.

Des manifestants de l'intersyndicale de la Vienne vous propose un débat avec deux autres députés de la majorité, le 12 février, allez-vous y aller ?

Je suis d'accord sur le principe, mais je veux connaître le nom du modérateur, je veux qu'il y ait une égalité des temps de parole, bref que tout cela soit construit.

Les avocats en colère contre cette réforme. C'est votre profession, ça ne doit pas vous laisser indifférent...

Non, je vois la crainte de certains de mes confrères, y compris à Poitiers. Les discussions se poursuivent, j'ai vu la garde des Sceaux [Nicole Belloubet] mardi. Pour les avocats, les négociations sont encore en cours et j'espère que l'on pourra trouver des aménagements.

Vous avez jeté votre robe par terre comme certains de vos confrères ?

Non, pour l'instant elle est au placard le temps de mon mandat et puis surtout, je suis là pour construire des solutions. Je comprends les craintes, mais c'est à moi qu'il appartient, en partie, de les lever.

"Il n'est pas normal que dans une grande démocratie comme la France, on laisse pourrir un conflit après tant de jours de grèves, qu'il y ait autant de souffrance et de violence", a dit Ségolène Royal, ça vous inspire quoi ?

On ne calme pas les choses en mettant de l'huile sur le feu. Si Ségolène Royale a des solutions concrètes, qu'elle les dise, ce sera utile à tout le monde. Par contre, si c'est pour manipuler la colère des manifestants, c'est inutile.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu