Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : la Région Occitanie veut acheter ses propres doses pour accélérer la vaccination

-
Par , France Bleu Hérault

Un numéro vert est lancé ce mardi pour permettre aux habitants d'Occitanie de plus de 75 ans de réserver le transport à la demande pour aller se faire vacciner. La présidente de région a bon espoir d'obtenir d'ici quelques semaines des vaccins pour compléter l'offre nationale.

Carole Delga, la présidente de région Occitanie
Carole Delga, la présidente de région Occitanie © Radio France - Elizabeth Badinier

La région Occitanie est prête pour participer activement à la campagne de vaccination. La présidente de région l'a redit ce lundi lors d'une conférence de presse à Montpellier. Elle lance d'ailleurs dès ce mardi 19 janvier après-midi,  un numéro vert pour permettre aux habitants éligibles à la vaccination (les plus de 75 ans et les personnes fragiles) et qui n'ont pas de moyens de transport de rejoindre le centre de vaccination dont ils dépendent. Ce numéro est le 0805.460.306. Le transport sera gratuit. Ce sont les transporteurs scolaires qui sont mobilisés notamment. 

Par ailleurs, la région a pris contact avec quatre laboratoires pour acheter des vaccins et participer activement à la campagne : Pfizer- BioNTech (qui réserve ses vaccins aux États), Sanofi (qui n'aura pas de vaccin avant la fin de l'année), Moderna et AstraZenca (dont le vaccin devrait être homologué la semaine prochaine). Ces deux derniers laboratoires n'ont pas encore répondu à la Région, mais Carole Delga a bon espoir d'obtenir des lots de vaccins dans quelques semaines pour compléter l'offre de l'État. 

La région va d'ailleurs investir dans un troisième hôpital mobile d'ici deux mois. Les deux premiers sont basés au CHU de Toulouse mais sont mis à disposition de toute la région. Ce sont des camions médicalisés qui permettent de se rendre au plus près des habitants pour la vaccination notamment.  Investissement pour un camion : 250.000 euros. 

Carole Delga

"Il aurait fallu confiner le dimanche."

Après avoir été très critique sur la politique de vaccination de l'Etat début janvier, Carole Delga reconnaît que le gouvernement a corrigé le tir. Mais elle reste convaincue qu'il aurait fallu mettre en place un couvre-feu départementalisé en fonction de la situation sanitaire de chaque département et aurait souhaité un confinement complet le dimanche pendant trois ou quatre semaines d'affilés, estimant que c'est le dimanche que les gens se retrouvent en famille ou entre amis et où se développent les risques de contamination.

"Il faut rouvrir les stations de ski au plus vite, d'autant qu'on n'a jamais eu autant de neige."

Enfin la président de région a renouvelé sa volonté de voir les stations de ski rouvrir au plus vite. "En plein air, avec des gants, et un masque, même dans les files d'attente des remontées mécaniques, les risques restent très limités, bien plus limités que dans les rayons de supermarché ou les transports en commun. Les restaurants des stations sont prêts pour faire de la vente à emporter. Il est temps de rouvrir les stations, car en Occitanie, cela représente 6.000 emplois et l'État ne va pas pouvoir tout compenser. Et puis, ironie du sort, dans les Pyrénées, on n'a pas eu autant de neige depuis dix ans !"

Carole Delga, la présidente de région Occitanie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess