Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La région Pays-de-la-Loire change de tête ce jeudi

mercredi 18 octobre 2017 à 19:35 Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan

La Sarthoise Christelle Morançais doit prendre la suite de Bruno Retailleau à la présidence des Pays-de-la-Loire ce jeudi. Bruno Retailleau qui sera resté en poste pendant 20 mois. Ses soutiens défendent son bilan, très critiqué par l'opposition.

Christelle Morançais doit succéder à Bruno Retailleau à la tête de la région
Christelle Morançais doit succéder à Bruno Retailleau à la tête de la région © Maxppp -

Pays de la Loire, France

La région Pays-de-la-Loire change de président ce jeudi. La Sarthoise Christelle Morançais devrait être élue pour remplacer Bruno Retailleau qui laisse la présidence de la région plutôt que le Sénat pour respecter la règle du non-cumul des mandats.

Bruno Retailleau dont l'opposition a très vivement critiqué le bilan ces derniers jours, ces 20 mois passés à la tête du Conseil régional. "Depuis son élection, la région est à l'arrêt", dit Christophe Clergeau, le chef de file la gauche qui dénonce, entre autres, que les formations aient été supprimées pour près de 7.000 chômeurs et qu'il n'y ait toujours pas de projet pour un nouveau lycée au sud Loire.

Auparavant, on choisissait les formations en fonction de ce qui faisait plaisir aux formateurs. Désormais, c'est en fonction des besoins des entreprises

Laurent Dejoie, l'un des vice-président Les Républicains répond à ces critiques : "le problème, c'est que jusqu'à notre élection, on choisissait les formations en fonction de ce qui faisait plaisir aux formateurs. Aujourd'hui, on s'est retourné vers le monde de l'emploi, vers le monde de l'entreprise pour savoir ce qu'il y avait besoin de faire. C'est-à-dire des formations dans l'industrie, l'artisanat et les métiers manuels qui sont très demandés. En revanche, désormais, il y a moins de demande dans les services par exemple, ou alors elle est remplie naturellement par le marché. Notre rôle, c'est de déterminer le meilleur catalogue de formations qu'il faut. Par moment, ça passe donc par des suppressions et puis il y a de nouvelles formations qui se mettent en place".

Des annonces pour les lycées au mois de décembre

Pour ce qui est du lycée pour le sud Loire, là, c'est Antoine Chéreau qui répond. Le maire MPF de Montaigu devrait être élu premier vice-président de la région après avoir été en charge des lycées pendant ces 20 mois. "C'est une critique très facile !", dit-il avec une point d'agacement. "C'est vrai qu'il y a une difficulté d'anticipation du nombre de lycéens, mais nous la tenons de la majorité précédante (la gauche, ndlr) ! Il y a différentes manières d'y répondre. On pourrait si dire 'ah ben il n'y a pas encore de projet d'établissement pour le sud Loire', mais il y a aussi des difficultés à d'autres endroits et on pourrait aussi se dire, et c'est ce nous avons choisi de faire, soyons concrets. Il y a un manque d'anticipation, voyons comment on peut y faire face pour le sud Loire mais aussi pour l'ensemble de la région. Donc nous avons fait un travail minutieux depuis deux ans qui va nous permettre de faire des annonces en décembre, au moment de la présentation du budget 2018".

Si vous regardez les engagements de campagne, on a déjà réalisé énormément de choses

Et, plus globalement, Laurent Dejoie dresse un excellent bilan des 20 mois de Bruno Retailleau à la tête de la région : "en deux ans, nous avons fait un travail assez exceptionnel sous sa direction. On a remis l'organisation en marche, on a remis les finances sur un axe positif puisque la situation sur nous avons trouvée était assez compliqué à gérer, et si vous regardez tous les grands engagements de campagne, qu'il s'agisse de la formation professionnelle, de l'apprentissage, des questions économique ou des transports, on a réalisé énormément de choses."

►►► La nouvelle présidente Les Républicains des Pays-de-la-Loire, Christelle Morançais sera l'invitée de France Bleu Loire Océan ce vendredi à 7h50.