Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Législatives : la remplaçante de Patrick Balkany a-t-elle menti pour tenter d'échapper à l'inéligibilité ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Agnès Pottier-Dumas, la candidate LR adoubée par Patrick Balkany pour lui succéder à l'Assemblée ne sera finalement pas candidate. Elle est inéligible du fait de son appartenance au cabinet de Valérie Pécresse à la région. Mais la jeune femme aurait-elle tenté de mentir sur la date de sa démission ?

Agnès Pottier-Dumas (3e en partant de la droite), ici lors d'une soirée au conseil régional d'Ile-de-France, était l'ancienne assistante parlementaire de Patrick Balkany
Agnès Pottier-Dumas (3e en partant de la droite), ici lors d'une soirée au conseil régional d'Ile-de-France, était l'ancienne assistante parlementaire de Patrick Balkany © Radio France - Twitter

Levallois-Perret, France

Décidément à Levallois, la chronique politique rebondit même lorsqu'on ne l'attend pas. Après le tollé soulevé par son investiture pour les législatives (notamment suite à nos révélations sur la gestion de la SEMARELP) Patrick Balkany avait décidé de laisser la place à son ex-assistante parlementaire, Agnes Pottier-Dumas, immédiatement investie en remplacement par les Républicains pour les législatives de juin 2017.  Fin de l'histoire ? Non, quelques jours plus tard, l'opposant (DVD) à Patrick Balkany, Arnaud de Courson notait qu'un article du code électoral semblait mettre en péril la candidature de la jeune conseillère municipale levalloisienne.

D'après l'article LO 132-22 les membres du cabinet du président du conseil régional "sont inéligibles en France dans toute circonscription comprise en tout ou partie dans le ressort dans lequel ils exercent ou ont exercé leurs fonctions depuis moins d'un an à la date du scrutin". Or, Agnès Pottier-Dumas est membre du cabinet de Valérie Pécresse à la région Ile-de-France, où elle exerce les fonctions de conseillère chargée des Hauts-de-Seine et des Yvelines. Le premier tour des législatives ayant lieu le 11 juin 2017, elle devrait donc avoir démissionné avant le 11 juin 2016.

Agnes Pottier-Dumas affirmant avoir quitté le cabinet de Valérie Pécresse depuis le 31 mai. - Radio France
Agnes Pottier-Dumas affirmant avoir quitté le cabinet de Valérie Pécresse depuis le 31 mai. © Radio France

L'affaire commençant à fuiter dans Le Parisien, Agnes Pottier-Dumas s'empresse d'affirmer qu'elle a bel et bien quitté son poste depuis le 31 mai. Elle explique avoir remis en main propre sa lettre de démission à Valérie Pécresse. Problème, le cabinet de Valérie Pécresse ne peut, dans un premier temps, confirmer cette affirmation. Mais il y a plus troublant. Nous avons pu consulter plusieurs mails envoyés par Agnes Pottier-Dumas après le 31 mai et ne laissant aucun doute sur la qualité de l'expéditeur. L'un d'eux a été envoyé à plusieurs élus le 15 juin.

Mail envoyé par Agnes Pottier-Dumas à plusieurs élus des Hauts-de-Seine, le 15 juin, soit 15 jours après sa démission théorique - Radio France
Mail envoyé par Agnes Pottier-Dumas à plusieurs élus des Hauts-de-Seine, le 15 juin, soit 15 jours après sa démission théorique © Radio France

Dans un autre mail, fin juin, la conseillère du cabinet de la présidente promet une réponse à un élu sur une question technique. Ces éléments laissent penser qu'elle occupait son poste bien après le 31 mai. D'ailleurs, au moment de son investiture la jeune femme n'a jamais fait état du fait qu'elle avait quitté la Région. Un élu nous a même affirmé qu'elle lui avait parlé de son emploi avec enthousiasme à cette période.

Pressé de questions pendant tout le week end, le cabinet de Valérie Pécresse a finalement expliqué lundi que "la démission d'Agnes Pottier-Dumas n'était pas parvenue dans les formes, en courrier recommandé". Par conséquent, sa démission n'est pas effective et la candidate est bel et bien inéligible. Mais l'entourage de la présidente de la région se montre un peu embarrassé par cette affaire. Impossible, par exemple, d'obtenir confirmation de la remise d'un courrier en main propre à la présidente comme l'affirme la colistière de Patrick Balkany. Agnès Pottier-Dumas, que nous avons joint ne se montre guère plus prolixe : "je n'ai pas grand chose à vous dire sur ces mails" nous a-t-elle répondu laconiquement, affirmant malgré tout qu'elle avait effectivement quitté le conseil régional le 31 mai. Bizarrement, Patrick Balkany lui même ne semblait pas au courant de sa démission lorsqu'il évoquait la candidature de son ex-collaboratrice le 28 juin.

Patrick Balkany confirmant la candidature d'Agnes Pottier Dumas qu'il présente comme "collaboratrice de Valérie Pécresse. - Radio France
Patrick Balkany confirmant la candidature d'Agnes Pottier Dumas qu'il présente comme "collaboratrice de Valérie Pécresse. © Radio France

Pour l'opposant Arnaud de Courson, le fond de l'affaire ne fait guère de doute, Agnès Pottier-Dumas est dans les mains du couple Balkany : "quand on est encerclée, qu'on subit des pressions on peut faire des bêtises. La solution qui a été trouvée de dire que sa démission n'est pas conforme permet à tout le monde de sauver l'apparence, mais la réalité c'est que tout le monde savait qu'Agnès Pottier-Dumas était en fonction jusque fin juin et qu'elle officiait au cabinet de Valérie Pécresse".

Du côté des Républicains, on affirme pour l'instant ne pas avoir de remplaçant(e) en vue. Le choix ne sera probablement pas fait avant plusieurs mois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu