Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La réponse de Vincent Turpinat aux Jeunes agriculteurs et à la FDSEA

-
Par , France Bleu Creuse

Les candidats aux sénatoriales ont été critiqués assez durement par les JA et la FDSEA 23 ce mardi pour n'avoir pas répondu à leur invitation à venir discuter du RIP sur les animaux dans une exploitation creusoise. Vincent Turpinat et d'autres candidats répondent que l'invitation n'était pas claire.

Vincent Turpinat
Vincent Turpinat © Radio France - Sophie Peretti

Ce lundi, la pilule avait du mal à passer. Aucun candidat aux sénatoriales n'a répondu présent à l'invitation des JA à discuter du RIP sur les animaux dans une exploitation creusoise à Lizières. Ce RIP est un projet de référendum sur la condition animale qui irrite profondément les deux syndicats qui y voit une première étape vers une interdiction de l'élevage en France. 

Dépités par l'absence des candidats, les représentants syndicaux les ont assez largement chargés, en leur reprochant de ne s'intéresser ni à l'agriculture ni à la Creuse. Des accusations qui ont, à leur tour, eu du mal à passer du côté des candidats. 

Vincent Turpinat notamment a contacté France Bleu Creuse pour assurer qu'il n'avait pas connaissance lundi de cette invitation. Il est finalement passé en mairie pour la lire et il note qu'elle n'est pas nominative et qu'elle ne mentionne pas que l'événement avait pour cadre la campagne pour les élections sénatoriales. Vous pouvez la lire ci-dessous :

L'invitation envoyée par les JA 23 à Vincent Turpinat
L'invitation envoyée par les JA 23 à Vincent Turpinat - Vincent Turpinat

Le candidat, par ailleurs maire de Jarnages et suppléant du député Jean-Baptiste Moreau, pointe plutôt du doigt un problème d'organisation : 

J'imagine que, quand on se retrouve avec 9 défections sur 9, c'est bien qu'il y a eu un petit souci de communication

Vincent Turpinat estime que les critiques énoncées par les syndicats agricoles contre les candidats absents sont disproportionnées eu égard à ce "manque d'organisation" de l'événement par les JA. 

Deux autres candidats, Patrice Morançais - maire de Saint-Chabrais - et Damien Demarigny, représentant du Rassemblement national, nous ont par ailleurs affirmé ne pas avoir eu connaissance de l'invitation

Choix de la station

À venir dansDanssecondess