Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Municipales dans la Loire : La république en Marche peut-elle encore peser sur le second tour ?

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

A seulement deux jours du second tour des municipales dimanche, il est sans doute intéressant de se pencher sur la place de La République En Marche, dans ce scrutin.

Patrick Revelli et Jean Louis Gagnaire, deux partisans de LREM avec des vues très  différentes pour le 2eme tour
Patrick Revelli et Jean Louis Gagnaire, deux partisans de LREM avec des vues très différentes pour le 2eme tour © Radio France - Yves Renaud

Les  commentaires à l’issue du premier tour parlaient d’un net revers du parti présidentiel pour cette élection et de fait dans la Loire comme ailleurs, les élus LREM sont très rares et les appels aux reports de voix sont parfois ambigus quand, ils ne sont pas disparates.   

Plusieurs causes sont sans doute là pour expliquer le déroute du parti macroniste : une sanction plutôt claire à l'égard du gouvernement, une forte abstention qui favorise les sortants, la confirmation du manque d’implantation locale du parti présidentiel et l’impression de désordre laisse par les batailles fratricides dans les grandes villes comme Paris, Lyon, ou Bordeaux.         

Le cas Revelli

Il suffit de regarder la situation stéphanoise, Patrick Revelli  le candidat officiel de la République en Marche au premier tour n'est arrivé qu’en cinquième position avec seulement 4,7 % des suffrages et depuis tout ce temps, il a différé ses instructions pour le second tour… ne donnant sa position que mercredi, en déclarant n’apporter un report de voix à aucun des candidats en lice, ne se reconnaissant dans aucun projet. 

Les autres élus ligériens

Mais dans le même temps, Jean-Michel Mis, le député LREM de Saint-Etienne et Jean-Louis Gagnaire, ex-député socialiste, rallié très tôt à La République En Marche, eux, ont franchi le Rubicon et ont clairement appelé à voter pour Gaël Perdriau, le maire sortant de droite.

L'explosion de la droite et de la gauche voulue par Emmanuel Macron trouve ici une parfaite illustration. A l’échelle du département, là encore pas de consignes précises de vote pour le second tour, mais à l'issue du premier tour le référent départemental David Kauffer se félicite de compter près de 80 adhérents de son mouvement au seins de conseils municipaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu