Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La République en Marche prépare déjà les municipales de 2020 dans la Marne

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Dans la Marne, les membres de la République en Marche sont déjà tournés vers les élections municipales de 2020. Conforté par les résultats aux élections européennes, le parti fait de Reims et Châlons-en-Champagne des priorités selon le responsable élections chez LREM.

Moussa Ouarouss est le responsable élections à la République en marche dans la Marne.
Moussa Ouarouss est le responsable élections à la République en marche dans la Marne. © Radio France - Sophie Constanzer

Une semaine après les résultats des élections européennes, la République en Marche a installé lundi 3 juin sa commission d'investiture en vue des prochaines élections municipales en 2020. Qui pour briguer les mairies l'an prochain sous l'étiquette LREM ? Dans la Marne, la bataille des municipales se prépare déjà en coulisses... "Présenter des listes un peu partout c'est l'objectif, mais on sera présents principalement dans les grandes agglomérations", explique Moussa Ouarouss, le responsable des élections à la République en Marche dans la Marne. 

La République en marche confortée par les résultats aux européennes 

"Après à savoir s'il y a des alliances possibles avec des maires sortants, oui c'est possible c'est en discussion, mais en ce qui concerne Reims et Châlons c'est au niveau national que ça se décide", poursuit encore Moussa Ouarouss. La commission nationale d'investiture sera en effet chargée de trancher le cas des villes de plus de 9000 habitants, et pour la République en marche, Reims et Châlons-en-Champagne seraient des priorités pour présenter des listes. C'est moins le cas dans la Marne des autres grandes villes comme Epernay et Vitry-le-François. 

La liste de la République en marche a remporté 23,47% des voix à Reims aux européennes, au coude à coude avec le Rassemblement national (24,42%). Et toutes les communes de l'agglomération font l'objet d'une attention particulière selon Moussa Ouarouss, le monsieur élections chez LREM _:  _"Ma priorité pour les prochains jours c'est d'aller rencontrer les maires de l'agglomération rémoise mais aussi l'agglomération châlonnaise ensuite. On est arrivés en tête dans une bonne majorité des communes autour de Reims donc c'est très important". 

Deux collectifs à Reims : qui pour incarner la République en marche ? 

Le maire de Reims Arnaud Robinet, qui avait appelé à voter pour la liste des Républicains aux européennes, a exclu lundi de quitter sa famille politique, mais à la question "Serez vous candidat à votre réélection l'an prochain sous l'étiquette les Républicains ?", il répond qu'il ne sera pas forcément candidat avec une étiquette. Alors qu'en sera t-il du côté de LREM ? 

Le président du collectif "Osons Reims" Gérard Chemla a officiellement demandé l'investiture de la République en marche pour briguer la mairie. L'avocat rémois n'avait pas reçu l'étiquette du parti présidentiel aux dernières élections législatives en 2017. Son collectif, lancé en janvier dernier en vue des élections municipales, a notamment organisé une consultation citoyenne pour connaitre l'avis des habitants sur la sécurité, la voirie, la propreté ou encore les espaces verts. 

La Commission d'investiture devrait se prononcer d'ici la mi-juin

Or il existe un autre collectif qui rassemble des membres de la République en marche : "Ambition Reims". A sa tête justement, Moussa Ouarouss, le responsable des élections à la République en marche dans la Marne. Député suppléant dans les Yvelines et chef d'entreprise de 33 ans, il laisse planer le doute. "C'est une ville où je travaille beaucoup pour améliorer certaines choses, mais après si c'est moi ou d'autres personnes qui sont les plus à même d'être candidats, on verra bien !", lance Moussa Ouarouss. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess