Politique

La Rochelle : EELV rejoint le dissident socialiste Jean-François Fountaine

Par Stéfane Pocher, France Bleu La Rochelle mardi 25 mars 2014 à 6:38

Les écolos rejoignent finalement celui qui n'a pas respecter la primaire socialiste. Ce ralliement permettra-t-il de faire pencher la balance ? Ce choix ne va t-il pas faire exploser ce parti à la Rochelle au lendemain du second tour ?

La liste des Verts, forte de 6,05% des voix, a décidé de fusionner avec celle de Jean-François Fountaine. Conclusion d’une nuit (dimanche à lundi)  et d’une journée de tractation avec les deux candidats arrivés en tête à La Rochelle, et tous deux issus du PS.

Une fusion avec la liste de la socialiste Anne-Laure Jaumouillié aurait été logique. Elle butait sur le nombre de places attribués aux Verts, seulement trois, et pas de ménage parmi les dissidents écologistes déjà présents sur la liste. 

Les Verts ont donc décidé de rejoindre le divers gauche Jean-François Fountaine, qui lui leur offre cinq places dont une pour la tête de liste Jean-Marc Soubeste, et la numéro 2 Brigitte Desvaux. 

Annoncé depuis plusieurs semaines par certains, redouté par une partie des écologistes, ce choix est forcément douloureux, concède Jean-Marc Soubeste

Un sacré revirement pour les écologistes. Jean-François Fountaine, jusqu’à présent c’était plutôt le repoussoir. De l’extension du port des Minimes au développement du port de commerce,  il a défendu des projets combattus par les écologistes. C’était avant que le candidat divers gauche leur offre cinq places sur sa liste. Et des points de convergence côté programme. Assez pour le rallier selon le Vert Jean-Marc Soubeste.

Jean-François Fountaine reprend encore à son compte l’idée des Verts d’un tarif progressif de l’eau et promet s’être converti à l’écologie

Ficelle un peu grosse pour la socialiste Anne-Laure Jaumouillié qui dénonce une alliance contre-nature. Forcément déçue de voir les Verts lui échapper, faute de s’être alignée sur les places

Anne-Laure Jaumouillié compte bien malgré tout attirer la moitié des électeurs écologistes .

Jean-François Fountaine lui réalise un coup de barre à gauche. En attendant le suivant à droite, pour aller chercher les électeurs de l’UMP

Dominique Morvant se demande : où est l’éthique ?