Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Rochelle : Olivier Falorni démissionne du conseil municipal

-
Par , France Bleu La Rochelle

Le député Olivier Falorni, battu lors des élections municipales à La Rochelle, a décidé de ne pas rester conseiller municipal d'opposition.

Olivier Falorni démissionne du conseil municipal de La Rochelle
Olivier Falorni démissionne du conseil municipal de La Rochelle © Radio France - Marie-Laurence DAlle

Il avait reçu sa première grande claque politique le 28 juin lors du deuxième tour des élections municipales à La Rochelle : Olivier Falorni a finalement décidé de démissionner du conseil municipal. Olivier Falorni conclut ainsi l'échec de sa stratégie politique, et de sa tentative de prendre la mairie à son ancien meilleur ami politique Jean-François Fountaine. Le maire sortant, pourtant privé également du soutien de ses alliés d'Europe Ecologie Les Verts, avait finalement été réélu le 28 juin avec 181 voix d'avance sur le député.

La rentrée parlementaire sera particulièrement active. Dans cette perspective, je viens d’informer le maire de La Rochelle que je ne serai plus conseiller municipal à compter de ce jour - Olivier Falorni

Olivier Falorni justifie son choix, ce mardi 11 août, par le souhait de se consacrer désormais à la session parlementaire de rentrée, "qui s’annonce particulièrement chargée", écrit-il sur son compte Facebook. Il rappelle qu'il est "membre de la commission des affaires économiques", et qu'à ce titre, il compte suivre "de très près le plan de relance économique qui sera présenté par le gouvernement au Parlement début septembre". "Je serai également très mobilisé sur le projet de loi dit « 3D » (décentralisation, différenciation et déconcentration)". Et "sur le texte législatif que le Gouvernement annonce sur « le séparatisme dans la République »", rappelant au passage son attachement à la laïcité. Enfin, il dit se conformer à son engagement "de ne cumuler aucun autre mandat avec celui de parlementaire".

Il assure enfin que le groupe municipal d'opposition qu'il menait, "Le Renouveau pour La Rochelle", est maintenant "installé, organisé, coordonné", et "saura porter une opposition aussi ferme que constructive".

Olivier Falorni – surtout connu comme tombeur de Ségolène Royal, en dissident du PS, lors des législatives de 2012, puis largement réélu député en 2017, à chaque fois avec Jean-François Fountaine comme premier soutien – s'était déclaré très tôt dans la campagne des municipales, dès septembre 2019, créant la surprise à La Rochelle. Il avait ensuite mené une longue campagne agressive contre son ancien ami. Une "trahison" pour Jean-François Fountaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess