Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La "rumeur du 9-3" s'invite dans la campagne municipale au Mans

mercredi 22 janvier 2014 à 10:23 France Bleu Maine

Le candidat du Front national au Mans relance "la rumeur du 9-3", selon laquelle des immigrés seraient acheminés en secret depuis la région parisienne . Le maire de la ville riposte : il porte plainte pour diffamation.

Louis Noguès, candidat du Front national au Mans
Louis Noguès, candidat du Front national au Mans © MaxPPP - MaxPPP/ Hervé Petitbon

Le maire du Mans vient de déposer plainte pour diffamation contre le candidat Front National aux municipales. Il accuse Louis Noguès de relayer "la rumeur du 9-3" selon laquelle des immigrés seraient acheminés depuis la région parisienne en échange de subventions.

Lors d'une conférence de presse samedi, le candidat frontiste a laissé entendre qu'il y avait une immigration cachée au Mans et que des "chauffeurs de bus étaient contraints de se taire ". Le Président de la Setram va d'ailleurs engager des poursuites.

"Une rumeur ignoble" - Jean-Claude Boulard, maire du Mans

"Une rumeur ignoble, une invention pure et simple " selon le maire du Mans qui dit avoir saisi la justice pour "défendre l'honneur " de la mairie. De son côté Louis Noguès dément avoir évoqué "la rumeur du 9-3 " et explique qu'il a seulement parlé d'immigration massive. 

Il devrait lui même porter plainte contre le maire du Mans pour dénonciation calomnieuse.

Le candidat UMP s'exprime à son tour

Après s'être tenu à l'écart de la polémique pendant 24h, le candidat UMP à la mairie du Mans, Alain Pigeau, "condamne" ce mercredi les propos de Louis Noguès. Mais il estime que le maire du Mans a tort de s'engager sur le terrain judiciaire : "La réaction de Jean-Claude Boulard me parait disproportionnée, et politiquement dangereuse, et peut-être même avec une arrière-pensée. Judiciariser un débat politique n'est pas efficace pendant une campagne électorale. [...] Quand on rencontre les habitants du Mans, ils nous posent des questions sur l'évolution de la population mancelle, c'est comme ça, même si c'est dit parfois un peu brutalement. Il faut répondre à ces questions [...] Je pense qu'au final Jean-Claude Boulard va faire le jeu du Front National ".

Selon A. Pigeau, le maire du Mans "va faire le jeu du Front National" en portant plainte

D'où vient la rumeur du Mans ?

Cette rumeur, qu'on appelle souvent "rumeur du 9-3" et qui a déjà frappé d'autres villes (Niort, Poitiers...), est ancienne au Mans. Elle revient régulièrement depuis la mise en service de la première ligne de tramway, en 2008. A l'époque, elle tournait autour d'un prétendu accord entre Jean-Claude Boulard et Bertrand Delanoë : en échange de l'accueil d'Africains de Paris, la Ville du Mans aurait reçu de l'argent pour financer le tram. Rumeur infondée, mais tenace, et reprise dans des courriers adressés au maire du Mans. En 2011, une plainte déposée par Jean-Claude Boulard avait conduit au rappel à la loi des auteurs de ces courriers. Des rumeurs du même type, tout aussi improbables, circulent aussi dans l'agglomération mancelle, par exemple à Allonnes et Arnage.

Pour la sémiologue Virginie Spies, si ces rumeurs persistent, c'est notamment à cause du contexte électoral mais aussi parce qu'elles reflètent les peurs d'une partie de la société : "Ca dit quelque chose de nos craintes sur notre avenir ensemble ". Quant à la décision de porter l'affaire en justice, Virginie Spies souligne le dilemme posé par ce type d'action : "Si le maire n'en parle pas, ça entretient l'idée qu'il a des choses à cacher ; s'il porte plainte, il donne à cette rumeur, non pas une véracité, mais une médiatisation ".

La sémiologue Virginie Spies analyse le mécanisme de la rumeur

Rumeur du "9-3- au Mans : le reportage de Viviane Le Guen