Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Élections sénatoriales 2020

La Sarthe désigne trois sénateurs ce dimanche

-
Par , France Bleu Maine

Un peu plus de 1.500 "grands électeurs" sarthois doivent désigner, ce dimanche 27 septembre, trois sénateurs. Les principaux partis politiques présentent au moins une liste, sauf la République en Marche. Les sièges sont répartis en fonction des résultats, à la proportionnelle.

Le Sénat est composé de 348 membres élus au suffrage universel indirect (Photo d'illustration)
Le Sénat est composé de 348 membres élus au suffrage universel indirect (Photo d'illustration) © Radio France - Jean-François Fernandez

C'est une élection très discrète. Les sénatoriales se jouent ce dimanche 27 septembre dans 58 départements dont la Sarthe. Le Sénat qui compte 348 membres est renouvelé pour moitié. Le scrutin se déroule au suffrage universel indirect (contrairement, par exemple, aux dernières élections municipales où chaque électeur devait se rendre aux urnes). 

LIRE AUSSI : Elections sénatoriales 2020, mode d'emploi 

En Sarthe, 1.548 "grands électeurs" ont à désigner trois élus qui siégeront pendant six ans à la Haute Assemblée. Les votants sont les parlementaires, les conseillers régionaux et départementaux ainsi que des délégués des conseils municipaux de chaque commune. Ce scrutin proportionnel est obligatoire. Les "grands électeurs" qui n'iront pas voter devront s’acquitter d'une amende de 100€. 

Huit listes en concurrence 

En Sarthe, huit listes ont été déposées en préfecture. Deux sont issues du parti Les Républicains, conduites par Louis-Jean de Nicolaÿ et Jean-Pierre Vogel. Les Sénateurs sortants espèrent conserver leur fauteuil dans un palais du Luxembourg dominé par la droite et le centre depuis 1970. 

Le Parti Socialiste présente, lui, une seule liste, emmenée par son secrétaire départemental, Thierry Cozic. L'enjeu pour le PS, après avoir remporté la mairie du Mans, est important. Il s'agit de conserver son unique siège, arraché en 2014 par Jean-Claude Boulard. L'élu avait du passer la main en cours de mandat à l'actuelle maire de La Flèche, Nadine Grelet-Certenais, pour respecter la règle de non cumul. Pendant six ans, la Sarthe a eu un Sénateur puis une Sénatrice de gauche, ce qui n'était pas arrivé depuis 1977.  

Découvrez les huit listes déposées pour les élections sénatoriales en Sarthe 

Pas de liste LREM 

La République en Marche qui peine à s'implanter dans notre département comme partout en France ne présente aucune liste. La députée macroniste Pascale Fontenel-Personne qui a claqué la porte du parti l'année dernière a construit la sienne, classée comme "divers centre".  

Au final, c'est presque l'ensemble de échiquier politique qui est représenté puisque le Rassemblement National, le Parti Communiste, l'UDI et Europe Ecologie Les Verts ont, eux aussi, chacun leur liste.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess