Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Christelle Morançais présidente de la Région Pays de la Loire: une ascension politique fulgurante

mercredi 18 octobre 2017 à 18:24 - Mis à jour le mercredi 18 octobre 2017 à 18:21 Par Bertrand Hochet, France Bleu Loire Océan, France Bleu Maine et France Bleu Mayenne

La Sarthoise du parti Les Républicains doit être désignée ce jeudi matin à Nantes. Elle succède à Bruno Retailleau qui, rattrapé par la règle du non cumul des mandats, a choisi de rester Sénateur. Issue de la société civile, Christelle Morançais s'est imposée en politique en à peine quatre ans.

Christelle Morançais s'est présentée pour la première fois à une élection en 2014
Christelle Morançais s'est présentée pour la première fois à une élection en 2014 © Maxppp - Franck Dubray

Un parcours ultra-rapide. Il y a un peu plus de trois ans, Christelle Morançais n'est que simple militante de l'UMP en Sarthe (elle a sa carte depuis 2002) proche du courant "droite forte". Début 2014, l'opposition de droite au Mans, divisée, se cherche d'urgence un candidat de remplacement pour les élections municipales. La jeune femme, inconnue du grand public est catapultée tête de liste à deux mois seulement du premier tour. Non seulement elle se qualifie. Mais fait trembler le maire socialiste Jean-Claude Boulard qui dirige l'agglomération depuis trente ans et qui vise un troisième mandat. Christelle Morançais, distancée de 1.500 voix seulement, prend la tête de l'opposition municipale.

Quatre candidatures en quatre ans

Depuis cet épisode, les Sarthois voient régulièrement son visage sur les panneaux électoraux. Cette fondatrice et dirigeante d'une agence immobilière, âgée de 42 ans, se présente à quasiment toutes les scrutins locaux. Mais n'en remporte aucun: les sénatoriales, les régionales où sa liste termine deuxième en Sarthe. Et en juin dernier, après avoir soutenu François Fillon jusqu'au bout, les législatives, où là aussi, elle échoue de peu : 56 voix de retard, face à un candidat de la République en Marche. Christelle Morançais succède à Bruno Retailleau à la tête de la Région Pays de la Loire.