Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La secrétaire d'État à la Transition écologique reconnaît l'excès de vitesse

-
Par , , France Bleu Provence, France Bleu

Le véhicule de fonction d'Emmanuelle Wargon, secrétaire d'État à la Transition écologique, a été flashé à 150 km/h dans les Hauts-de-France jeudi, jour de pic de pollution. Ce vendredi sur France Bleu Provence, elle fait son mea culpa et promet qu'elle paiera l'amende.

Emmanuelle Wargon , secrétaire d'état à la transition écologique
Emmanuelle Wargon , secrétaire d'état à la transition écologique © Maxppp - Maxppp

Marseille, France

Invitée de France Bleu Provence matin, Emmanuelle Wargon a reconnu "tout à fait" avoir roulé trop vite jeudi dans les Hauts-de France lors d'un déplacement officiel. "J'étais en tort. J'étais prise par un timing très serré. Il faut aller vite d'un endroit à un autre. Cela n'est pas une excuse", a expliqué la secrétaire d'État à la transition écologique. De retour vers Paris après un déplacement à Cambrai (Nord), la voiture de la secrétaire d'État, conduite par son chauffeur, a été flashée à 150 km/h sur l'autoroute A1 alors que la vitesse était limitée à 110 km/h en raison d'un pic de pollution.

"Les Français attendent de leurs élus une conduite exemplaire." (Emmanuelle Wargon)

"Les Français attendent de moi, de nous collectivement, un comportement plus exemplaire", a insisté la ministre qui a indiqué "attendre de recevoir l'amende". "Je la paierai, bien sûr, et je serai beaucoup plus vigilante". 

Selon elle, la vitesse des cortèges officiels lors de déplacements n'est "pas un sujet tabou", se référant au grand débat qu'elle est chargée d'animer. "La question de l'exemplarité et du mode de fonctionnement de l'État revient". Le dépassement de la vitesse autorisée est "une forme de facilité à laquelle il faut que l'on ne cède plus", a insisté Emmanuelle Wargon pour qui "c'est le chef de l'équipe qui est responsable. Après ce n'est pas moi qui conduisais et je ne regardais pas le compteur", confie-t-elle.

Emmanuelle Wargon, secrétaire d'Etat à la transition écologique

Choix de la station

France Bleu