Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La suppression de la taxe d'habitation concernera "100% des Français après 2020", assure Gérald Darmanin

jeudi 23 novembre 2017 à 19:28 Par Julien Baldacchino, France Bleu

Peu après l'intervention d'Emmanuel Macron, le ministre de l'Action et des Comptes publics a annoncé ce jeudi soir que la taxe d'habitation disparaîtrait purement et simplement après 2020.

Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics
Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics © AFP - Ludovic Marin

Après 2020, la taxe d'habitation existera-t-elle encore ? Selon le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin, la suppression de la taxe d'habitation concernera "100% des Français" après cette date. Il l'a annoncé jeudi soir sur RTL, quelques dizaines de minutes seulement après la fin du discours d'Emmanuel Macron devant les maires de France.

"C'est ce qu'a annoncé le président de la République", assure Gérald Darmanin, alors que le président de la République n'avait jamais donné de calendrier pour une suppression de cet impôt qu'il qualifie "d'injuste".

Pour définir "l'impôt de demain", qui s'inscrira dans la grande "refonte de la fiscalité locale" annoncée par Emmanuel Macron ce jeudi, Gérald Darmanin explique qu'il y a "plusieurs solutions", dont "un point d'impôt national qui doit être distribué localement (...) ça peut être la CSG, l'impôt sur le revenu ou la TVA". Il a ajouté que "toutes les hypothèses sont sur la table".