Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La vague bleu a submergé le Val-d’Oise

lundi 31 mars 2014 à 3:51 Par Martine Bréson, France Bleu Paris

L'UMP et ses alliés ont raflé la plupart des mairies dont certaines étaient historiquement détenues par la gauche. Eaubonne, Motmorency, Taverny, Eragny, Jouy-le-Moutier, Auvers-sur-Oise, Méry-sur-Oise, Beaumont-sur-Oise et Argenteuil, ont basculé à droite. Argenteuil, quatrième ville de la région en terme de population avec 105.000 habitants a été remportée pour un écart de moins de 200 voix.

La gauche est parvenue à conserver seulement Cergy, Saint-Ouen-l'Aumône, Villiers-le-Bel, Goussainville et d'une courte tête la ville de Montigny-lès-Cormeilles.

Pour l'UMP Georges Mothron, qui retrouve son siège perdu en 2008, sa victoire est méritée.

Son Argenteuil Mothron

A Argenteuil, la droite gagne la ville mais pas l'agglomération Argenteuil-Bezons (la CAAB)  qui reste à gauche. La municipalité de droite y sera minoritaire. Et le nouveau président de l'agglo devrait être le maire PCF de Bezons, Dominique Lesparre, élu au premier tour la semaine dernière.

Enrobé Argenteuil bascule à droite