Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La ville d'Ajaccio entre les mains d'une délégation spéciale

-
Par France Bleu RCFM

La délégation spéciale, composée de sept membres, neutres et indépendants, qui doit gérer la ville d'Ajaccio jusqu'aux prochaines élections, a pris ses quartiers, mercredi 26 novembre, dans la maison carrée. La délégation a élu son président, André Valat, ancien patron de la Chambre Régionale des Comptes, et un vice-président, Paul Andréani, ancien directeur de la préfecture.

Stéphane Sbraggia remet les clés de la mairie à la délégation spéciale (Photo Alexandre Sanguinetti)
Stéphane Sbraggia remet les clés de la mairie à la délégation spéciale (Photo Alexandre Sanguinetti) © Radio France

C’est une période particulière qui s’ouvre pour Ajaccio. La ville sera gérée, jusqu’au prochain scrutin municipal, par une délégation spéciale, nommée par le préfet de la Corse du Sud. Cette délégation est composée de sept membres, neutres et indépendants. L’installation de cette délégation spéciale fait suite à l’annulation du scrutin de mars dernier par le tribunal administratif de Bastia et la démission, dans la foulée, du maire Laurent Marcangeli. Dans l’attente de la tenue de la nouvelle élection dans les prochaines semaines, cette délégation spéciale aura pour mission de gérer les affaires courantes de la cité.

Blaise Gourtais, le secrétaire général de la préfecture a détaillé à RCFM cette situation inédite. Entretien.

 

RCFM : Comment c’est fait le choix des membres de cette délégation spéciale?

Blaise Gourtais : « Notre première préoccupation était de trouver des personnes, d’une part, neutres, sans engagement politique , qui ne puissent pas être accusées ou soupçonnées par les uns et les autres d’avoir des accointances un peu trop fortes d’un côté ou de l’autre. Ce sont également des gens qui ont été choisis pour leurs compétences.  Gérer une mairie comme celle d’Ajaccio pendant deux mois c’est un vrai travail, ça demande un engagement personnel important. Ce sont tous des gens qui, par leur vie passée, ont acquis une expérience qui nous semble à la fois suffisante et nécessaire pour exercer ce travail pendant deux mois . »

Blaise Gourtais 1

RCFM : La passation de pouvoir passée, que deviennent les élus démissionnaires ?

Blaise Gourtais : « Les élus qui ont démissionné à la fin du mois d’octobre ont quitté leurs fonctions il y a maintenant près d’un mois. Il restait le premier adjoint et les conseillers municipaux qui ont cessé leur mandat mardi 25 novembre à minuit.»

Blaise Gourtais 2

RCFM : Quelles seront les attributions de cette délégation ? quelle sera sa marge de manœuvre dans la gestion de la ville ?

Blaise Gourtais : « La délégation spéciale est avant tout chargée de conduire les affaires urgentes de la mairie . Elle est là pour expédier les affaires courantes. Le premier objectif fixé est l’organisation du prochain scrutin municipal. Les affaires courantes c’est aussi la gestion du service public, c’est la paye des agents, l’organisation des services, la continuité des services, des crèches, de la voierie, des écoles, de sorte que les ajacciens puissent bénéficier comme en temps normal, des services de la mairie.  »

Blaise Gourtais 3

RCFM : Aucune décision ne pourra être prise par cette délégation ?

Blaise Gourtais : « Là où leurs pouvoirs sont limités, ils n’ont pas la capacité d’engager la mairie pour l’avenir , de prendre des décisions qui pèseraient sur les grands projets, sur le fonctionnement de la mairie dans le temps. Quand on parle d’affaires courantes, l’un des paramètres importants pour les définir c’est celui de l’urgence. Ils sont là pour faire ce qui ne peut pas attendre la constitution d’une municipalité pleine et entière . »

Blaise Gourtais 4

RCFM : Les grands dossiers resteront en attente ?

Blaise Gourtais : «L es grands dossiers un peu emblématiques de la ville d’Ajaccio resteront au point mort jusqu’aux prochaines élections . Ce qui n’empêche pas, en revanche, de poursuivre les travaux déjà engagés, comme par exemple celui des exutoires des Cannes – Salines. Les entreprises sont au travail.  »

Blaise Gourtais 5

RCFM : On évoquait les dates du 25 janvier et 1 er février pour le prochain scrutin. Est-ce confirmer ?

Blaise Gourtais : « Les dates ne sont, à ce stade, pas encore confirmées . Ce que l’on sait c’est que le scrutin doit se tenir dans les trois mois de la démission du maire. Donc au plus tard le 25 janvier et 1 er février.  »

Blaise Gourtais 6

Comme un goût d'inachevé

Stéphane Sbraggia était, jusque là, le premier adjoint au maire d’Ajaccio. C'est lui qui, ces dernières semaines a tenu la barre après la démission de son chef de file Laurent Marcangeli . Il a géré le quotidien en attendant la désignation de cette délégation spéciale. C'est désormais chose faite. Et Stéphane Sbraggia est redevenu dans la foulée un citoyen lambda, avec un sentiment d'inachevé : “En tant qu’homme, quand on est dans une action en plus intense et au service de la ville, c’est toujours frustrant de s’interrompre . Mais l’essentiel c’est que les services fonctionnent le plus naturellement possible, pour rassurer surtout la population. A titre personnel, c’est un sentiment bizarre. Il faut vite passer à autre chose. Si l’on s’interroge trop on peut même avoir quelques pointes de nostalgie. C’est une parenthèse qui se ferme et une autre qui s’ouvre.  Cette interruption est préjudiciable parce que les choses ne vont pas avancer normalement. Lorsque l’on a retravaillé sur la revue de projet ANRU qui a fait l’objet par la suite d’un avenant, ça concerne effectivement des opérations de travaux très importantes, actuellement, comme il n’y a pas d’organes délibérants, il ne pourra pas y avoir de passation de marché. Des points que l’on a posé comme préjudiciables. Cela peut avoir un impact plutôt négatif sur l’activité économique locale . ” 

18H / Délégation Ajaccio - Sbraggia

La délégation spéciale à pied d'oeuvre

La délégation spéciale, composée de sept membres neutres et indépendants composent la délégation spéciale. Délégation qui s’est installée au sein de la mairie en attendant les futurs locataires. André Valat, ancien patron de la Chambre Régionale des Comptes, en est le président, Paul Andreani, ancien directeur de la préfecture, le vice-président. André Valat qui revient sur ce que sera sa mission, et celle de son équipe : « Pas de politique puisque nous ne sommes pas politiques. Nous avons une fonction qui n’est pas électorale, mais qui est administrative, veiller à ce que cette ville soit gérée selon les règles de gestion d’une commune. Les pouvoirs sont ceux traditionnels d’une collectivité locale. Il n’y a pas de limitation dans les domaines de compétences. La seule limitation de taille est que nous gérons les affaires décidées mais nous ne prenons pas de nouvelles initiatives pour de nouvelles affaires.  Il est évident que dans la mesure où le tribunal administratif conclut à des dysfonctionnements  qui ont conduit à l’annulation des élections, il serait surprenant que nous faisions en sorte que les prochaines élections se déroulent dans les mêmes conditions. Ce n’est pas possible. Là, il y a une obligation de faire.  Les mêmes causes produisant les mêmes effets, il ne faut pas que l’on regarde passer les étourneaux  et qu’on laisse filer les choses. Il y a quelque chose à régler, et bien il faut le régler.  »

Délégation Ajaccio - Valat 1

Le président de la délégation spéciale a besoin pour mener à bien sa mission de disposer de l’ensemble des éléments nécessaires : « ma préoccupation est d’être informé de ce qui se passe dans la commune, c’est un minimum, pour que nous puissions agir en toute connaissance de causes. On va rencontrer les responsables des différents services communaux et nous verrons avec eux quels sont les dossiers urgents, quelles sont les situations qui se présentent et nous ferons en sorte, par rapport à cette information qui sera générale, de prendre les décisions qui vont dans le sens du règlement de ces situations.   …  Il faut être lucide. L’appréhension est là. Elle va disparaître au fur et à mesure que nous rentrerons dans le vif du sujet. C’est tout à fait particulier comme position à titre personnel, et je pense que c’est pareil pour mes collègues de la délégation. Mais dans nos carrières respectives, nous avons connu d’autres types de situations que nous avons été amenés à gérer. Après tout, c’est une de plus.  »

Délégation Ajaccio - Valat 2

La délégation spéciale a donc entamé ce 26 novembre sa mission au sein de la mairie d'Ajaccio. Une délégation qui restera en place jusqu'au début du mois de février 2015 en attendant l'élection du nouveau maire d'Ajaccio. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess