Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La ville de Dijon ne veut pas d'augmentation d'impôts en 2019

lundi 26 novembre 2018 à 19:53 Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne

Pas d'augmentation des impôts en 2019, c'est ce que propose la ville de Dijon. Face à une stabilité des dotations accordées par l'état, la ville envisage même une augmentation de ses investissements. Le musée des Beaux Arts et la Cité de la Gastronomie sont les deux priorités de la municipalité.

Nathalie Koenders, première adjointe et François Rebsamen, le maire de Dijon présentent la sélection de Dijon comme capitale verte européenne
Nathalie Koenders, première adjointe et François Rebsamen, le maire de Dijon présentent la sélection de Dijon comme capitale verte européenne © Radio France - Stéphane Parry

Dijon, France

Pour les dijonnais, voilà une bonne nouvelle: la municipalité ne souhaite pas augmenter la fiscalité en 2019. "0 % d'augmentation de la _taxe d'habitation_, 0 % d'augmentation des impôts fonciers et même la taxe d'enlèvement des ordures ménagères ne va pas augmenter", annonce un François Rebsamen plutôt satisfait. Après 2017 et 2018, c'est la troisième année consécutive que les taux d'imposition locaux ne vont pas progresser. Dans le contexte actuel d'augmentation des prix des carburants, les dijonnais vont apprécier.  

Entre 36 et 39 millions d'euros d'investissements

Avec une dotation de fonctionnement stable, la ville de Dijon se permet d'augmenter le montant de ses investissements, "grâce à une maitrise des dépenses de fonctionnement," affirme François Rebsamen.  La ville prévoit d'investir entre 36 et 39 millions d'euros principalement dans la dernière phase de rénovation du Musée des Beaux Arts mais aussi dans la réalisation de la Cité de la Gastronomie et du Vin et dans le projet de ville connectée "On Dijon". Ainsi, en 2019, le poste de commandement sera construit dans les locaux de Teletech. Les travaux de la piscine du Carrousel et les travaux de la MJC Montchapet sont les autres projets qui bénéficieront des investissements.   

Enfin, en marge du Conseil municipal, François Rebsamen et Nathalie Koenders ont annoncé que Dijon avait été retenue parmi les neuf villes pour le concours de Capitale verte européenne en 2021. Dijon est l'une des trois villes françaises sélectionnées avec Strasbourg et Lille. Espérons que la capitale des Ducs aura plus de chance avec l'écologie qu'avec le numérique. On rappelle que c'est Singapour qui a été élue ville connectée.