Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La ville de La Rochelle va faire la chasse aux dépôts sauvages d'ordures

mercredi 5 septembre 2018 à 19:56 Par Julien Fleury, France Bleu La Rochelle

Ce sont des images peu ragoutantes qui accueillaient régulièrement les touristes cet été à La Rochelle: des amoncellements de détritus aux abords des conteneurs enterrés. Le maire Jean-François Fountaine promet des "amendes fortes" et vise notamment les restaurateurs. Ces derniers n'apprécient pas.

Dans le centre-ville de La Rochelle, les abords des conteneurs à poubelles enterrés sont régulièrement encombrés de déchets sauvages, comme ici place de La Motte Rouge.
Dans le centre-ville de La Rochelle, les abords des conteneurs à poubelles enterrés sont régulièrement encombrés de déchets sauvages, comme ici place de La Motte Rouge. - Walter Meese

La Rochelle, France

Ses déchets, Laurence, restauratrice rue Saint-Nicolas à La Rochelle, ne les laisse pas traîner dans la rue. La gérante du Comptoir de Walter les entasse dans son vélo triporteur, puis les emmène tous les jours jusqu'au conteneur enterré au bout de la rue: "Et si cette borne est pleine, on va à une autre borne. Parce qu'on n'aime pas les voir dans la rue, donc on est les premiers à vouloir donner le bon exemple."

Du coup, le mari de Laurence, Walter, n'apprécie pas trop d'être pointé du doigt par le maire de La Rochelle: "Si on regarde ce qui est mis autour des poubelles, quand on voit des bouteilles qui viennent de grandes surfaces, ce ne sont pas les restaurateurs qui mettent ça!"

"Ça passera très clairement par des amendes"

Quels que soient les auteurs, le maire Jean-François Fountaine a l'intention de sévir, traumatisé sans doute par les images dégoûtantes offertes aux passants cet été dans certains secteurs, comme la rue Saint-Nicolas.

On fera mieux respecter les interdictions de dépôt sauvage, on surveillera les zones s'il le faut. Ça passera très clairement par des amendes, et éventuellement des amendes fortes. - Jean-François Fountaine, maire de La Rochelle

Pour Jean-François Fountaine, une bonne partie du problème vient bien des restaurateurs, pour qui l’enlèvement des ordures menagères est une tolérance, alors que théoriquement, ils devraient avoir recours à une entreprise privée.

Au Prao, toujours rue Saint-Nicolas, le gérant Quentin reconnaît des écarts de conduite: "On a l'obligation de vider nos poubelles à chaque fin de service, on ne peut pas les garder dans les restaurants, c'est interdit par la loi. Et quand les conteneurs sont pleins, on n'a pas d'autre solution que les poser à côté. Donc ça ne sert à rien de mettre des amendes."

Y a-t-il assez de conteneurs?

Quentin, le patron du Prao, s'interroge: ces bacs enterrés sont-ils relevés assez souvent? Pour Walter, c'est d'abord un problème de taille et de nombre de conteneurs dans la ville: "C'est certainement trop petit! Et si ça déborde tout le temps et que les ramassages ne sont pas suffisants, l'équation est simple!"

Dans les poubelles des restaurateurs, beaucoup de restes de cuisine qui empestent La Rochelle alors qu'ils pourraient faire du bon compost! C'est l'idée de Pierre, à la tête des Ragazzi da Peppone, une pizzeria de la rue Saint-Nicolas: "Je sais qu'à Bordeaux, il y a une association qui s'occupe de collecter les déchets des professionnels pour faire du compost. Ensuite on peut aller chercher son compost. Et pour ce service, je serai prêt à payer!"

Les panneaux de sensibilisation de la ville de La Rochelle n'ont visiblement aucun effet. Toujours autant de dépôts sauvages d'ordures à cette borne de collecte de l'entrée de la rue Saint-Nicolas. - Radio France
Les panneaux de sensibilisation de la ville de La Rochelle n'ont visiblement aucun effet. Toujours autant de dépôts sauvages d'ordures à cette borne de collecte de l'entrée de la rue Saint-Nicolas. © Radio France - Julien Fleury

68 euros d'amende... voire beaucoup plus!

Les restaurateurs regrettent aussi l'absence de solution pour évacuer leurs cagettes en bois. A La Rochelle, elles ne sont pas considérées comme des déchets recyclables. Quant aux cartons, ils ont du mal à entrer dans les ouvertures trop étroites des conteneurs enterrés. Souvent, ils se retrouvent à boucher l'entrée!

Le dépôt sauvage d'ordures ménagères est passible d'une amende forfaitaire de 68 euros. A La Rochelle, la ville peut facturer en plus 60 euros de frais d'enlèvement. Attention, si vous déposez vos ordures avec votre voiture, la loi prévoit également une amende complémentaire de 1.500 euros, voire la confiscation du véhicule!