Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Aéroport Nantes-Atlantique : la ville de Rezé quasiment écartée du projet de plan de gêne sonore

vendredi 31 août 2018 à 18:46 Par Jérôme Collin, France Bleu Loire Océan

Un nouveau plan de gêne sonore est en projet sur l'agglomération nantaise, en raison des nuisances liées à l'aéroport de Nantes-Atlantique. La commune de Rezé ne serait quasiment plus à l'intérieur de ce périmètre. Ce qui agace le maire de la ville.

Rezé serait exclu du projet de plan de gêne sonore de la préfecture de Loire-Atlantique
Rezé serait exclu du projet de plan de gêne sonore de la préfecture de Loire-Atlantique © Radio France - Jérôme Collin

Rezé, France

Le maire de Rezé est très en colère, depuis la découverte du projet de plan de gêne sonore de la préfecture de Loire-Atlantique. La commune en est quasiment exclue. Une seule habitation serait à l'intérieur du périmètre, contre 95 dans le plan actuel datant de 2003. "Il n'est pas acceptable que les Rezéens ne soient pas concernés par cette réalité des faits qui a un fort impact sur leur vie quotidienne en termes de nuisances", ne décolère pas Gérard Allard, le maire socialiste de la commune.

Le tiers du territoire de Rezé est impacté par les trajectoires de décollage. Le plan qu'on nous propose aujourd'hui ne correspond pas du tout à ce territoire et s'arrête à Bouguenais. Il y a quelque chose de ridicule dans cette affaire. 

Des nuisances sonores particulièrement pénibles

Une seule habitation dans le plan de gêne sonore, ça veut dire que toutes les autres n'auront pas droit à des subventions pour faire des travaux d'insonorisation de leur habitation. Et là encore, Gérard Allard n'est pas d'accord. "J'ai eu des dizaines et des dizaines d'appels, de courriers, d'alertes cet été, sur toute la partie sud-ouest de Rezé", affirme-t-il, indiquant que les nuisances sont particulièrement fortes "le soir et la nuit".

Les gens sont plutôt victimes de la présence de l'aéroport et il n'y a pas de raison de leur demander de participer à l'insonorisation de leur maison