Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Landes : dernier conseil municipal jeudi pour la commune d'Arjuzanx

dimanche 16 décembre 2018 à 14:06 Par Valérie Mosnier, France Bleu Gascogne

Ce jeudi soir se tient le dernier conseil municipal de la commune d'Arjuzanx. Dans quelques jours, au 1er janvier 2019, elle aura fusionné avec trois autres communes pour n'en former plus qu'une. Le dernier maire d'Arjuzanx, Pierre Darmanté, ne regrette pas ce choix et s'explique.

Les quatre communes n'en feront plus qu'une au 1er janvier 2019
Les quatre communes n'en feront plus qu'une au 1er janvier 2019 - Mairies de Morcenx, Arjuzanx, Garrosse et Sindères

Arjuzanx, France

C'est un moment particulier et probablement émouvant que s'apprête à vivre ce jeudi soir le maire d'Arjuzanx. Pierre Darmanté va tenir le dernier conseil municipal d'Arjuzanx, puisque la commune, d'environ 200 habitants, va fusionner au 1er janvier 2019 avec Morcenx, Garrosse et Sindères, pour devenir Morcenx la Nouvelle. Ce jeudi soir, c'est donc le dernier conseil municipal à Arjuzanx et le maire veut marquer le coup en invitant tous les habitants à venir y assister. Pour l'occasion, le conseil municipal sera délocalisé à la salle polyvalente

Au travers de sa démarche, Pierre Darmanté, maire de puis 2006, a voulu rappeler que "tous les conseils municipaux sont publics et on a eu peu d'habitants qui sont venus, ils nous faisaient sans doute confiance. Mais c'est là que ce passe la démocratie"

J'espère qu'un jeune étudiant ou journaliste, dans un siècle ou deux, rigolera en lisant tout ce qu'on a pu écrire 

Pour ce dernier conseil municipal, des dossiers vont encore être votés "une réunion normale" résume Pierre Darmanté, qui est quand même en train de préparer un "petit discours" pour la clôture de ce conseil : "Sans être grandiloquent, j'ai regardé un peu les archives de la commune, les moments importants. _Je referai un peu l'histoire, je ferai part du travail accompli et des grands événements qui ont traversé Arjuzanx et ça restera une trace dans les archives_. J'espère qu'un jeune étudiant ou journaliste, dans un siècle ou deux, rigolera en lisant tout ce qu'on a pu écrire (sourire)."

A 5.000 on pèsera beaucoup plus qu'à 200

Etre le dernier maire d'une commune ? Pierre Darmanté assume. D'abord parce qu'il a été le premier à lancer l'idée d'une fusion et puis parce "les communes fusionnent, mais les villages demeurent. On s'étonne pas qu'il y ait Saugnacq-et-Muret, Belin-Beliet ou Lit-et-Mix qui existent depuis longtemps. Moi je suis né à Morcenx, à la gare. Mes copains me disent qu'ils sont du bourg et d'autres me disent qu'ils sont de cornalisse, c'est un quartier de Morcenx. Donc ça restera : tu es né où ? A Arjuzanx, à Garrosse, à Sindères... Les villages demeurent". Même si l'élu reconnaît depuis quelques semaines, "une impression assez bizarre", il le redit : "Les villages existent. C'est le seul moyen qu'ils auront de survivre, de mon point de vue, dans les communautés de communes regroupées. A 5.000 on pèsera beaucoup plus qu'à 200."

Hors de question pour lui de se qualifier de fossoyeur d'Arjuzanx. Pierre Darmanté voit les avantages pour "le maintien des écoles, les coûts pour la musique, la garderie, par exemple, vont être divisés par dix, le transport collectif des personnes âgées va pouvoir s'organiser et puis notre bassin de vie c'est Morcenx. Aujourd'hui, on est écrasé entre l'urbanisation de Bordeaux et de Bayonne. Tout est pratiquement mutualisé, il ne restera plus grand chose dans les petites communes. Il est évident que pour survivre et avoir une activité économique autant se regrouper et ensemble on est plus intelligent, c'est ce qu'on m'a appris bêtement"

L'élu aujourd'hui s'inquiète d'une chose : la relève. "La difficulté c'est de motiver les jeunes pour prendre la succession pour venir représenter Arjuzanx au sein de la commune nouvelle" conclut Pierre Darmanté, qui restera maire délégué d'Arjuzanx en 2019.