Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Landes : le député socialiste Boris Vallaud bombarde le service national universel

-
Par , France Bleu Gascogne

Alors que les premiers volontaires essuient les plâtres du Service National Universel (SNU), le député socialiste des Landes Boris Vallaud estime que l'on se trompe de cible et même de sens.

Boris Vallaud tire à boulets rouges sur le SNU
Boris Vallaud tire à boulets rouges sur le SNU © Maxppp - IP3 PRESS/MAXPPP

Département Landes, France

C'est un vrai coup de gueule poussé par Boris Vallaud, le député socialiste de la 3e circonscription des Landes. Alors que 2 000 adolescents volontaires issus de 13 départements étrennent le service national universel. Pendant deux semaines, ils vont se lever tôt, avec un salut au drapeau et quelques rudiments de secourisme, d'autodéfense ainsi qu'une sensibilisation aux questions de défense et d'environnement. Boris Vallaud affirme que l'on se trompe de cible, on se trompe de sens. C'est la Nation qui est redevable à la jeunesse, dit-il, et ce service universel ne peut pas, ne doit pas remplacer l'école.

"Ce SNU, c'est la réponse d'une génération qui n'a rien compris à ce que la jeunesse attendait. Le brassage social, l'éducation aux valeurs de la République, promouvoir l'engagement, je dis oui mais je dis que c'est le rôle de l'école." Boris Vallaud poursuit son réquisitoire contre "un gouvernement qui tourne le dos à la mixité sociale dans l'Education Nationale, qui supprime des postes dans l'Education Nationale". 

Une fraternité de chambrée

Boris Vallaud estime que le SNU n'est qu'un pis-aller et conclut par l'ironie : "je ne crois pas qu'en 15 jours, on instaure cette fraternité de chambrée qui est en réalité un fantasme". 

D'ici 2026, le SNU, Service National Universel sera rendu obligatoire et il devrait concerner 800 000 jeunes de 16 ans chaque année.