Politique

Landes : le maire d'Hossegor reste en place

Par Nelly Assénat, France Bleu Gascogne lundi 12 décembre 2016 à 16:58

le maire de Hossegor, Xavier Gaudio veut aller jusqu'en 2020 avec son équipe
le maire de Hossegor, Xavier Gaudio veut aller jusqu'en 2020 avec son équipe © Radio France - Nelly Assenat

Il n'y aura pas de nouvelles élections à Hossegor, en tous cas pas dans l'immédiat. Après dix démissions, le conseil municipal va fonctionner avec 19 élus dont les cinq de l'ancienne opposition. Le maire se dit déçu par ses anciens adjoints démissionnaires et parle de règlements de comptes.

"Je veux rétablir la vérité". C'est ainsi que Xavier Gaudio s'adresse à la presse après deux semaines de perturbations, et le mot est faible, dans sa commune de Hossegor (Landes).

Après la démission de dix conseillers (1) de sa majorité, dont le premier adjoint Jean-Jacques Tirquit et d'autres adjoints, Xavier Gaudio réagit en mettant en avant un "manque de loyauté" de ses anciens colistiers. "J'avais perdu toute confiance en eux", précise le maire de Hossegor, qui explique ainsi le retrait de leurs délégations à Jean-Jacques Tirquit et Christine Bégué (ancienne adjointe au commerce).

D'après Xavier Gaudio, cela faisait un moment que la crise couvait, et elle s'est déclarée à l'occasion de deux dossiers principaux : celui du golf et celui de l'office de tourisme. Sur le golf, Xavier Gaudio affirme que son ancien premier adjoint et lui-même n'étaient plus sur la même longueur d'ondes quant à la manière de gérer le site. Le maire voulait conserver la gestion associative des lieux et son ancien premier adjoint aurait préféré la mise en place d'une délégation de service public.

Sur le dossier de l'office de tourisme, les élus démissionnaires ont dénoncé une opacité de la gestion de l'office. Le maire réplique : "les comptes sont publics, vérifiés, consultables".

C'est un problème d'ego. — Xavier Gaudio, maire d'Hossegor

Ces dossiers, et d'autres encore, font dire à Xavier Gaudio que ses anciens adjoints ont fait preuve de "déloyauté répétée". Il précise : "ce sont eux qui ont démissionné, ils se sont retiré une parcelle de pouvoir, c'est leur problème (...) c'est un problème d'ego". D'après le maire, ces élus démissionnaires auraient pu rester au conseil municipal et faire valoir leurs oppositions publiquement.

Les divergences au sein de la majorité d'Hossegor ont éclaté publiquement fin novembre lors d'un conseil municipal qui n'avait pas pu se tenir car le quorum n'était pas atteint, plusieurs membres de la majorité ne s'étant pas déplacés. Dès le lendemain, Xavier Gaudio faisait savoir à Jean-Jacques Tirquit et Christine Bégué qu'il leur retirait leurs délégations. S'en sont alors suivies plusieurs démissions pour atteindre le nombre de dix aujourd'hui.

J'ai commis une erreur en nommant un premier adjoint que je ne connaissais pas. — Xavier Gaudio

Xavier Gaudio reconnaît un erreur : celle d'avoir choisi Jean-Jacques Tirquit comme premier adjoint, "quelqu'un que je ne connaissais pas vraiment et qui n'avait pas de ressenti de la ville". Sur les accusations d'autoritarisme et de gestion solitaire, il réagit : "J'ai beaucoup de défauts, mais pas celui-là. J'ai plutôt péché par excès que par manque de délégation ! Les commissions sont ouvertes à tous les élus qui veulent se renseigner sur un dossier".

C'est un cirque pitoyable. — Nadine Lartigau, élue qui reste au conseil municipal

Plusieurs élus restant au conseil municipal apportent leur soutien à Xavier Gaudio, comme Henri Arbeille qui voit même dans l'attitude de l'ancien premier adjoint un "Brutus qui commet un paricide (...) c'est un acte de mutinerie"'. Une autre élue, Nadine Lartigau rajoute : "ça me rend malade pour les Hossegoriens, c'est un cirque pitoyable".

Je suis médecin, je l'aurais vu si Xavier Gaudio avait un côté bipolaire ! — Henri Arbeille

Une seule autre démission et les habitants iront revoter

Le conseil municipal de Hossegor peut encore fonctionner avec 19 élus. Les cinq élus (2) de l'ancienne liste de Xavier Soubestre lors des municipales de 2014 ont décidé de rester sur place, et travaillent pour l'instant avec le maire. L'un d'entre eux, Philippe Gelez explique : "Nous sommes là pour les intérêts municipaux tout d'abord, et nous soutenons le maire".

Un conseil réduit à trois adjoints

Il n'y a plus que trois adjoints au maire à Hossegor : Delphine Barthe, Henrio Arbeille et Jérôme Lacroix. Aucun d'entre eux ne revendique le poste de premier adjoint : "On le laisse symboliquement vide", explique en souriant Henri Arbeille.

Les délégations ont été redistribuées, par exemple :

  • Serge Messanges : voirie, espaces naturels
  • Philippe Gelez : urbanisme
  • Nadine Lartigau : culture
  • David Minvielle : sécurité, gestion des plages
  • Cathy Montaut : affaires scolaires et périscolaires
  • Christophe Gès : associations

En cas de nouvelle démission, il faudra revoter pour élire un nouveau conseil municipal à Hossegor.

(1) Les dix élus démissionnaires : Jean-Jacques Tirquit, Christine Bégué, Hélène Girard, Agnès Dupla, Frédéric Dudezert, Valérie Thévenot, Laurence Pécastaing, Olivier Bégué, Julie Armellini, Jean-Carl Thiercy

(2) Les anciens de la liste de Xavier Soubestre : Philippe Gelez, Cathy Montaut, Sabrine Dassé, Michel Villeger, Peyo Sarthou