Politique

Landes : les habitants de Moliets vont retourner aux urnes pour de nouvelles élections municipales

Par Frédéric Denis, France Bleu Gascogne lundi 12 septembre 2016 à 16:51

La mairie de Moliets-et-Maa
La mairie de Moliets-et-Maa - capture d'écran google maps

Les habitants de Moliets-et-Maa vont devoir retourner aux urnes d'ici trois mois. De nouvelles élections municipales doivent être organisées après la démission de trois conseillères municipales d'opposition la semaine dernière.

Les habitants de Moliets-et-Maa vont devoir retourner aux urnes d'ici trois mois. De nouvelles élections municipales doivent être organisées après la démission de trois conseillères municipales d'opposition. Audrey Larrieu, Stéphanie Capdevielle et Julie Bultez ont présenté leur démission jeudi dernier. Cinq de leurs suppléants ont fait de même dans la foulée (Philippe Naudot, Valérie Bonnet, Dominique Graire, Anne-Marie Clavery et Daniel Champeau).

Depuis son élection en mars 2014, la maire de gauche Mireille Multeau enregistre des défections en cascade, la loi l'oblige aujourd'hui à convoquer de nouvelles élections. Elle nous a assuré qu'elle va assumer son mandat jusqu'au bout et qu'elle va tenter de constituer une liste pour les prochaines municipales. Elle va donc se représenter.

Mireille Multeau dénonce une manoeuvre politicienne. 

La maire de Moliets-et-Maa explique que ses opposants n'ont pas digéré leur défaite aux municipales de mars 2014. Elle n'était pas l'héritière désignée de la maire sortante, Anne-Marie Cancouët, mais elle l'avait emporté avec 12 voix d'écart sur la liste de Patrick Laborde, premier adjoint sortant.

On me fait toujours passer pour l'étrangère. — Mireille Multeau, maire de Moliets

Selon Mireille Multeau, le combat des municipales continue depuis deux ans et demi. "On me fait toujours passer pour l'étrangère" dit-elle même si cette Poitevine d'origine, habite à Moliets-et-Maa depuis 14 ans. Elle n'est donc pas surprise par ces démissions en question des membres de la liste menée par Patrick Laborde lors des dernières municipales. "Je m'attendais à tout" confie t-elle.

Sur les démissions dans son propre camp, Mireille Multeau, adjointe en charge du social à la mairie de Moliets de 2008 à 2014, reconnait de l'inexpérience, d'avoir sous-estimé la charge de travail pour ses colistiers. Selon elle, ils sont partis car ils n'arrivaient pas à conjuguer vie privée, vie municipale et vie professionnelle.

Mais en face, plusieurs démissionnaires, sont systématiquement venus perturber les séances du conseil municipal assure la maire de Moliets-et-Maa.

Mireille Multeau parle aussi d'intimidations, de pressions. Elle nous révèle qu'elle a porté plainte contre X au début de l'été.

Pas question de démissionner

La maire de Moliets n'a pas l'intention de démissionner : "Je gère jusqu'au bout" nous a t-elle confiée. A 47 ans, la maire de Moliets-et-Maa, se dit déterminée à constituer une liste pour les prochaines municipales.

Je ne me suis pas dit dans deux ans on va refaire une élection. — Audrey Larrieu, conseillère municipale d'opposition démissionnaire

Nous avons joint Audrey Larrieu. Elle fait partie des trois conseillères municipales démissionnaires à Moliets. Elle parle d'une démarche personnelle après un changement dans sa vie professionnelle. Il ne s'agissait pas selon elle de faire rejouer le match des municipales de 2014, même si elle faisait partie de la liste perdante, liste menée par Patrick Laborde et battue à 12 voix près par celle de Mireille Multeau.

Audrey Larrieu, conseillère municipale d'opposition démissionnaire à Moliets

Il n'y a pas de volonté de revanche. — Patrick Laborde, ancien premier adjoint à la mairie de Moliets

Nous avons sollicité Patrick Laborde, ancien premier adjoint de Moliets. Il menait la liste concurrente à celle de Mireille Multeau lors des dernières municipales, une liste battue de 12 voix près. Il assure qu'il ne faut pas voir de volonté de revanche dans la démission de quasiment tous ses anciens colistiers du conseil municipal. Pour lui, le déclenchement de nouvelles élections est surtout dû à la démission de cinq membres de la majorité municipale.

C'est une bonne chose de retourner aux urnes pour Patrick Laborde, ancien premier adjoint à Moliets. "C''est de la transparence démocratique"

Patrick Laborde ne prendra pas la tête d'une liste d'opposition à Mireille Multeau aux prochaines élections municipales qui auront donc lieu d'ici la fin de l'année. Patrick Laborde fera malgré tout partie d'une liste d'opposition à la majorité actuelle.