Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Langues régionales : Jean-Yves Le Drian demande des clarifications, Jean Castex commande une mission

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel, France Bleu

Le ministre des Affaires étrangères, ancien président de la région Bretagne, Jean-Yves Le Drian, a demandé au Premier ministre de prendre "les initiatives nécessaires" pour préserver l'enseignement immersif des langues régionales. Jean Castex a annoncé commander une mission à deux députés.

Jean-Yves Le Drian estime qu'un "apaisement est indispensable sur la question des langues régionales".
Jean-Yves Le Drian estime qu'un "apaisement est indispensable sur la question des langues régionales". © Radio France - Valentin Belleville

Jean Castex a annoncé ce mardi avoir confié une mission à deux députés sur l'enseignement immersif des langues régionales. "J'attends les résultats en quelques semaines pour que soient tirées toutes les conséquences de la décision du Conseil constitutionnel", a déclaré le Premier ministre lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale. A l'issue de cette mission, il recevra "l'ensemble des représentants des établissements d'enseignement en langues régionales". Jean-Michel Blanquer annonce lui des nouvelles mesures en faveur des langues régionales à l'école, et notamment la possibilité de les choisir en option au baccalauréat.

Quelques heures plus tôt, Jean-Yves Le Drian avait réagi, quatre jours après la décision très polémique du Conseil constitutionnel sur la loi Molac (du nom du député du Morbihan Paul Molac) en faveur des langues régionales. Les sages ont censuré l'instauration de l'enseignement immersif, c'est-à-dire la pratique d'une langue régionale sur tout le temps scolaire à l'école.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les langues régionales sont une chance pour la République française. - Jean Castex

Le Premier ministre a assuré que "le souci du gouvernement est d'apaiser le débat, de retrouver dans le cadre de l'Etat de droit et des lois de la République, une solution permettant de respecter non seulement notre Constitution mais les engagements que le président de la République a rappelé à Quimper le 21 juin 2018 : les langues régionales ont un vrai rôle à jouer dans notre République."

Les langues régionales pourront être prises en option au bac

Moins d'une heure plus tard dans l'hémicycle, Jean-Michel Blanquer évoque lui des mesures nouvelles à l'école en faveur des langues régionales. Elles pourront désormais être choisies en option au bac "comme le latin ou le grec" indique le ministre de l'Education, précisant que "85% des élèves sont en situation non immersive pour les langues régionales, mais que 100% des élèves sont concernés par cette mesure". 

Il évoque aussi un développement des langues régionales grâce au numérique, notamment via le Cned "qui enseigne désormais les quatre premières langues régionales françaises, on peut les apprendre depuis n'importe où dans le monde". Il évoque aussi le distanciel synchrone, "pour avoir plusieurs classes en même temps avec un même professeur", et le temps périscolaire et extrascolaire dans la vidéo ci-dessous.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des "initiatives nécessaires"

Dans un communiqué transmis à l'AFP ce mardi, le ministre des Affaires étrangères et ancien président de la région Bretagne avait expliqué qu'il "compte sur le Premier ministre Jean Castex pour prendre les initiatives nécessaires à la clarification de la décision du Conseil constitutionnel. Un apaisement est indispensable sur la question des langues régionales. Les langues régionales constituent une véritable richesse pour le patrimoine national. Ces langues sont une partie de notre histoire, de notre culture, de notre diversité qu'il est essentiel de préserver". 

Le "rôle majeur" des écoles Diwan

Jean-Yves Le Drian rappelait également le "rôle majeur" des écoles Diwan dans la transmission de la langue bretonne et la sauvegarde de "l'héritage breton". Le projet de loi Molac avait été adopté par le Parlement le 8 avril 2021 avant la saisine du Conseil constitutionnel à titre individuel par 61 députés de la majorité allant contre le choix du Premier ministre et des groupes majoritaires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess