Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Lionel Beffre, Préfet de l’Isère : « la police grenobloise fait son travail »

lundi 12 février 2018 à 10:31 Par Martin Cauwel, France Bleu Isère

Trois jours après l'annonce par le gouvernement des quartiers retenus pour développer la nouvelle police de sécurité du quotidien, et alors que la métropole grenobloise en est exclue au grand dam des maires concernés, le préfet de l'Isère explique les choix du gouvernement.

Lionel Beffre préfet de l’Isère dans le studio de France Bleu Isere
Lionel Beffre préfet de l’Isère dans le studio de France Bleu Isere © Radio France - Martin Cauwel

Isère, France

Aucun quartier isérois n’accueillera le nouveau dispositif de police de sécurité du quotidien. Une annonce décrite comme une douche froide par les maires de Grenoble, Saint-Martin-d’Hères et Echirolles, candidats pour bénéficier de ce renfort policier. Le Préfet de l’Isère Lionel Beffre réagit dans la matinale de France Bleu Isère ce lundi. 

« Il n’y a pas qu'à Grenoble qu'il y a des quartiers difficiles » 

Laurent Beffre, préfet de l'Isère, invité de la matinale de France Bleu Isère - Lundi 12 février 2018

Des raisons d’un échec « très claires » pour le Préfet : « Il n’y a pas de quartiers difficiles qu’à Grenoble ! Trente quartiers ont été choisis au niveau national, et tous avaient de très bons arguments. » 

La sélection du gouvernement est notamment basée sur la taille des quartiers et leur niveau de délinquance. Quant au choix de Pau, impensable pour le Préfet d'y voir de la copinade avec François Bayrou : « J’ai été Préfet des Pyrénées-Atlantiques et je peux vous dire que les quartiers de Saragosse et d'Ousse-des-Bois sont très sensibles. »

Trente nouveaux quartiers en 2020

Pour Grenoble, il faudra donc repasser. « Il est prévu que 30 quartiers nouveaux soient choisis en 2020 », rappelle Lionel Beffre. Un espoir subsiste donc pour les maires des trois communes iséroises, qui ont décidé de plaider leur cause directement dans le bureau du ministre de l’Intérieur Gérard Colomb. 

« Dire que l’absence de vidéo-surveillance a pénalisé Grenoble est exagéré mais ce critère a bien été pris en compte parmi d'autres » 

Le préfet le martèle : même sans ce nouveau dispositif de renfort, la situation s’améliore à Grenoble. « La reconquête républicaine est en cours. Nous avons réalisé beaucoup d’interpellations dans des quartiers difficiles, comme la place Beaumarchais. »